Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

G. Rallis Cybersécurité

 

 

Cybersécurité.  La Grèce protège ses infrastructures critiques  

Article de Stelios Rallis, Secrétaire Général de la Politique Numérique, publié par l’Agence Athénienne/Macédonienne de Presse (15/11/2018)  

La cybersécurité est l'un des piliers les plus importants de la Stratégie Numérique Nationale, car elle renforce la confiance des citoyens dans les technologies de l’information et de la communication (TIC).  

Puisque que notre société dépend de plus en plus des systèmes de communication et des systèmes informatiques, leur sécurité constitue un enjeu majeur d’intérêt national, et dans le même temps, les besoins de protection des utilisateurs de services numériques sont en constante augmentation, en particulier chez les plus jeunes.  

Dans ce contexte, le ministère de la Politique Numérique, des Télécommunications et de l'Information a déposé un projet de loi visant à intégrer la Directive 216/1148 du Parlement Européen concernant les mesures visant à garantir un niveau élevé de sécurité des systèmes et des informations dans l'UE.  

Dans le même temps, la Stratégie Nationale en matière de Cybersécurité a déjà été approuvée, elle est appliquée sous l’entière responsabilité de l'Autorité Nationale de la Cybersécurité, qui a été fondée et fonctionne au Secrétariat Général de la Politique Numérique du ministère de la Politique Numérique, des Télécommunications et de l'Information. Cette Autorité, en tant qu'organisme politico-gouvernemental de haut niveau employant des cadres spécialisés, surveille et met en œuvre les actions de la Stratégie Nationale en matière de Cybersécurité et est responsable de la coordination entre les agences de Cybersécurité en Grèce.  

Dans le même temps, la Grèce a réussi à installer de manière permanente le siège de l'Agence Européenne chargée de la sécurité des réseaux et des informations (ENISA) avec la signature récente d'une révision de l'accord d’implantation du siège de l’Agence par le ministre Nikos Pappas et le directeur exécutif de l'ENISA, le Professeur Udo Helmbrecht. Il s'agit d'un développement particulièrement important car l'ENISA attirera des ressources humaines hautement qualifiées venant de toute l'Europe.  

Il convient de noter qu'avec la nouvelle réglementation qui a été signée, l'ENISA a un rôle clé à jouer dans la prévention et la réponse face aux cyber-attaques, la normalisation et la gestion des risques. Elle est définie comme l'Autorité Européenne de Cybersécurité.  

Pour le ministère et le Secrétariat Général de la Politique Numérique, protéger les infrastructures critiques des cyber-menaces est une priorité absolue. Dans le même temps, il est important d'instaurer un climat de confiance avec les citoyens, qui sont appelés à effectuer des transactions numériques, condition préalable au développement de l'économie numérique, qui constitue également l'avenir de la Grèce.  

 Le projet de loi présenté à la Chambre :  

- crée un cadre de sécurité renforcé pour les systèmes de réseau et d'informations, en harmonie avec les autres États membres de l'UE.  

- définit trois autorités nationales et leur cadre opérationnel général : l'Autorité Nationale de Cybersécurité et le Centre National Unifié de Contact dépendant du ministère de la Politique Numérique, des Télécommunications et de l’Information tandis que la troisième, qui est  l'Autorité chargée de la réaction immédiate face aux questions de sécurité (CSIRT), dépend d’un ministère spécialisé dans ce domaine, le ministère de la Défense Nationale, sans porter atteinte aux dispositions existantes en matière de sécurité et de confidentialité ou aux dispositions spécifiques ou aux politiques européennes sectorielles.  L'Autorité Nationale de la Cybersécurité coopère avec les autorités de réglementation et de surveillance compétentes et les autres acteurs nationaux concernés.  

- concerne des domaines critiques de la vie socio-économique: énergie, transports, banques, services financiers, santé, eau potable, infrastructures numériques.  

- définit les Opérateurs de Services Essentiels privés et publics (OSE) impliqués ainsi que les critères définissant les incidents de sécurité graves. La gravité des événements pour lesquels une notification est requise, est évaluée en fonction du nombre d'utilisateurs affectés par la perturbation, de la durée des événements et de l'étendue géographique de la zone touchée.  

- prévoit l’obligation de signalement d’événements pour les OSE et les fournisseurs de services numériques auprès des services de l'État, mais également l’adoption de mesures de protection. En cas de non-respect de cette obligation, des sanctions financières pouvant atteindre jusqu'à 200.000 euros peuvent être prises en cas de récidive.  

C’est donc une obligation évidente de la part de l’État et de tous les acteurs impliqués dans l’élaboration des politiques et du développement des TIC de protéger les systèmes contre les cyber-attaques garantissant la protection de la vie privée des citoyens, de la sécurité publique et, en définitive, de la démocratie.  

Cependant, la protection légale à elle seule ne suffit pas. Elle devrait être associée à d'autres initiatives et actions visant à informer les citoyens sur les moyens de se protéger eux-mêmes lors de cyber-attaques, mais également de leurs droits lorsque leurs données sont traitées par des tiers.  

C’est la direction adoptée par le Secrétariat Général de la Politique Numérique qui accorde une attention particulière aux questions de sécurité lors de la conception de projets TIC. Pour cette raison, nous définissons des exigences et des règles de sécurité qui constituent une partie indissociable de chaque projet public de TIC (sécurité par défaut) et sont intégrées dès la phase de conception (sécurité par conception) comme condition préalable aux principes de la conception unifiée.

page précédente

 

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : mercredi 09 janvier 2019