Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

L. Kretsos Bruxelles 27/11/18

 

 

Les politiques d'aide à la presse sont une arme puissante dans la lutte contre la désinformation

Bruxelles – 27 novembre 2018  

Intervention du Secrétaire d’État de la Politique Numérique, des Télécommunications et de l'Information, Lefteris Kretsos, au Conseil des Ministres de l'Éducation, de la Jeunesse, de la Culture et des Sports de l'Union Européenne  

S'exprimant devant le Conseil des Ministres de l'Éducation, de la Jeunesse, de la Culture et des Sports de l'UE, M. Lefteris Kretsos, Secrétaire d’État de la Politique Numérique, des Télécommunications et de l'Information, a souligné que "les phénomènes de désinformation et de diffusion de fausses nouvelles ont tendance à être endémiques, mettant à l’épreuve la Démocratie elle-même, souvent précédés par une rhétorique, qui repose secrètement ou clairement sur des convictions nationalistes et racistes extrêmes."  

"La distorsion et la désinformation, les faux dilemmes, les attaques systématiques contre la pensée critique constituent une nouvelle et douloureuse normalité dans le domaine de l'information dans toute l’Europe", a soutenu M. Kretsos, soulignant que "la pensée critique ne peut exister sans un écosystème global des médias en bonne santé et sans journaux ".  

Pour ces raisons, le Secrétaire d’État de la Politique Numérique, des Télécommunications et de l'Information, a déposé une proposition selon laquelle les politiques de soutien aux journaux soient exclues de toute contrainte budgétaire.  

En même temps, il a demandé à ses homologues de coordonner la participation active des télévisions publiques européennes à la constitution d’un réseau de contrôleurs d’information indépendants (fact-checkers).  

Enfin, il a soutenu des actions visant à renforcer le journalisme d’investigation, avec des bases de données ouvertes, des programmes de formation numérique pour les journalistes et de protection des lanceurs d'alerte.  

Les propositions du gouvernement grec ont été largement acceptées par la Commission Européenne et de nombreux États-membres.

page précédente

 

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : mercredi 09 janvier 2019