Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

27/02/2014

 

 

Le déficit de la balance commerciale grecque a baissé de 11% en 2013

 Dans un rapport sur les échanges de marchandises du pays, le service des statistiques a noté que la valeur des importations s'est élevée à 3.498 milliards d'euros en décembre, une baisse de 9,6% comparé au même mois en 2012 ; tandis qu’en excluant les produits pétroliers, la valeur des importations a diminué de 11,8% en décembre.

La valeur des exportations a atteint 2.099 milliards d'euros en décembre, en baisse de 14% par rapport au même mois en 2012 ; tandis qu’en excluant les produits pétroliers, la valeur des exportations a baissé de 3,5%.

Le déficit de la balance commerciale grecque s’est chiffré à 1.398 milliards d'euros en décembre, contre 1.428 milliards en décembre 2012, soit une diminution de 2,1% ; tandis qu’en excluant les produits pétroliers, le déficit commercial s'est réduit à 21,5%.

La valeur des importations au cours de la période janvier-décembre 2013 s'est élevée à 46.883 milliards d'euros, contre 49.314 milliards en 2012, soit une diminution de 4,9% ; tandis qu’en excluant les produits pétroliers, la valeur des importations a baissé de 4,8%.

La valeur des exportations en 2013 s’est élevée à 27.541 milliards d'euros, présentant une baisse de 0,2% par rapport à 2012 ; tandis qu’en excluant les produits pétroliers, la valeur des exportations  a baissé de 2,1%.

Le déficit de la balance commerciale de la Grèce a diminué de 11%, de 21.729 milliards d'euros en 2012 à 19.341 milliards en 2013 ; tandis qu’en excluant les produits pétroliers, ce déficit s'est contracté à 8,1%.

 

Accord environnemental pour une nouvelle centrale de production de biogaz utilisant du fumier

 Une nouvelle centrale électrique utilisant du biogaz produit par du fumier va être construite à Chalkidona, Thessalonique, afin d'exploiter les déchets des unités d’élevages pour générer de l'énergie.

La Commission métropolitaine de Thessalonique a approuvé, jeudi dernier, une étude sur l'impact environnemental de l'investissement proposé, qui devrait absorber près de 30.000 tonnes de fumier par an. Des permis environnementaux ont déjà été délivrés à deux autres unités similaires dans la région de Thessalonique, mais aucune n'a encore démarré les travaux, puisque les dernières procédures pour l'autorisation définitive n'ont pas été finalisées.

Grâce à un nouveau processus utilisant du lactose et des levures, les déchets fermiers sont transformés en biogaz composé principalement de méthane et de dioxyde de carbone. Après l’extraction du sulfure et de l'eau, le biogaz est alors brûlé pour produire environ 0,499 MW d'électricité qui seront utilisés pour approvisionner le réseau de moyenne tension de la Société d'Énergie Publique.

«Ceci est un investissement qui est mis en oeuvre dans le cadre de l'énergie renouvelable et qui utilisera le fumier de nombreuses fermes de la région», a déclaré le maire de Chalkidona, Yiannis Bikos, à l'ANA-MPA.

 

Le musée de l’usine de Gaz à Athènes célèbre son premier anniversaire  

Le musée de l’usine de Gaz a célébré dimanche dernier son premier anniversaire lors d'un événement qui s’est tenu à la Technopolis d'Athènes. Le musée a ouvert à Athènes le 27 janvier 2013, presque trente ans après la fermeture de l'usine.

L'usine de gaz fut fondée en 1857 pour fournir de la lumière dans les espaces publics d'Athènes. C'était la première usine d'énergie en Grèce ; jusqu'à la fin du 19ème siècle le réseau de gaz avait été étendu pour approvisionner les industries et les foyers.

L'administration de l’usine a été placée sous la juridiction de la ville d'Athènes en 1938, avec la Compagnie de Gaz de la Municipalité d'Athènes, officiellement fondée en 1952. L’usine a approvisionné les athéniens durant 130 ans jusqu’à son arrêt définitif en 1984.

Quelques années après la fermeture du site, les bâtiments ont été classés comme monument historique par le ministre de la Culture, dans la perspective d'en faire un musée et un lieu de divertissement. L’usine de gaz offre des exemples caractéristiques d'architecture industrielle et technologique du 19ème siècle, étant donné que la plupart des bâtiments et des équipements, y compris la machinerie, sont restés intacts.

La réparation et la restauration des bâtiments et la conception des aires ouvertes ont été finalisées en 2004. En 1999, la Municipalité d'Athènes a inauguré les locaux sous le nom de «Technopolis» (cité d'art) pour l'hébergement d'événements culturels et autres.

L'institution, premier musée industriel à Athènes, est ouvert au public tous les jours, de 10h00 à 18h00.

 

page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 27/02/2014