Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Balance des voyages 2014

 

 

Évolutions de la Balance des Paiements de la branche Voyage 2014

 

Balance de la branche voyage

Conformément aux données définitives, la balance des voyages présente un excédent de 11.317 millions d’euros en 2014, contre 10.317 millions d’euros en 2013, soit une augmentation de 9,7%. Cette évolution est due principalement à l’augmentation des recettes des voyages de 1.241 millions d’euros ou 10,2% par rapport à l’année précédente, mais cela a été en partie compensé par l’augmentation simultanée des paiements de voyages de l’ordre de 241 millions d’euros ou 13,1%. L’augmentation des recettes des voyages en 2014 par rapport à 2013 résulte principalement de l’augmentation des arrivées de voyageurs non-résidents de 20,7%, tandis que la dépense moyenne par voyage a baissé de 8,7% ou 52 euros, s’élevant à 552 euros.

Plus précisément, la dépense par nuitée a diminué de 3,9% (2014 : 71,6 euros / 2013 : 74,6 euros) ainsi que la durée moyenne de séjour a quant à elle baissé de 4,9% par rapport à 2013. Cette évolution négative est due à une augmentation significative des arrivées en provenance des pays hors zone euro, dont la durée moyenne de séjour et la dépense par nuitée sont inférieures. Le nombre de nuitées en 2014 a augmenté de 14,7% et atteint 187 millions de nuitées.

Recettes des voyages

Les recettes des voyages en 2014 se chiffrent à 13.393 millions d’euros, présentant une augmentation de 10,2% par rapport à 2013. Cette évolution est principalement due à l’augmentation des recettes provenant des résidents des pays de l’UE des 28 de 14,8% qui s’élèvent à 8.243 millions d’euros et participent pour 61,6% du total des recettes, tandis que les recettes provenant des résidents hors UE des 28 se chiffrent à 4.762 millions d’euros, présentant une augmentation de 5,2%.

Plus précisément, les recettes des résidents des pays de la zone euro et celles des résidents des pays de l’UE des 28 hors zone euro s’élèvent respectivement à 5.422 millions d’euros, soit une hausse de 11,9% et 2.821 millions d’euros enregistrant une hausse de 20,9%.

En ce qui concerne les pays d’origine les plus importants, les recettes issues des résidents d’Allemagne, de France et du Royaume-Uni se sont respectivement chiffrées à 1.995 millions d’euros (+5,0%), 1.129 millions d’euros (+24,7%) et 1.553 millions d’euros (+14,6%). Pour les résidents des autres pays hors UE des 28, en provenance de Russie on enregistre une baisse de 13,6%, les recettes se chiffrent à 1.157 millions d’euros tandis que pour les USA on enregistre une hausse de 15,2% et se chiffrent à 655 millions d’euros.

Recettes des voyages par motif

En 2014, les voyages pour raisons personnelles couvrent 94,2% du total des recettes contre 94,8% en 2013. Les voyages d’agrément couvrent 84,3% du total des recettes en 2014 (84,4% en 2013), les visites à des parents/famille correspondent à 3,8% du total des recettes (+25,1% par rapport à 2013). L’augmentation des recettes des voyages pour raisons personnelles de 9,5% résulte principalement de l’augmentation des recettes des voyages d’agrément de 1.032 millions d’euros ou 10,1%. De plus, les voyages pour raisons médicales ont augmenté de 45,6%, représentant 30 millions d’euros. Quant aux voyages pour motif professionnel, on enregistre une augmentation de 22,4%, ayant une répercussion positive sur leur contribution sur l’ensemble des recettes (2014 : 5,8% / 2013 : 5,2%).

Flux entrant

Le flux entrant de voyageurs, en 2014, a atteint 24.272 milles voyageurs contre 20.111 milles voyageurs en 2013, soit une augmentation de 20,7%. Les pays de l’UE des 28 représentent 54,6% du flux et les pays hors UE des 28, 36,2%. Le flux de voyageurs provenant des pays de l’UE des 28 a augmenté de 25,9% par rapport à 2013. Cette évolution est due, premièrement, à l’augmentation des arrivées en provenance des pays de l’UE des 28 hors zone euro de l’ordre de 40,0% (soit 5.851 milles voyageurs) et, deuxièmement, à l’augmentation des arrivées de voyageurs des pays de la zone euro de l’ordre de 16,6% (soit 7.399 milles voyageurs). De plus, les arrivées des autres pays hors UE des 28 ont augmenté de 18,8%. Plus précisément, les arrivées en provenance d’Allemagne et de France ont respectivement augmenté de 8,5% et 27,0%. Les arrivées depuis le Royaume-Uni ont augmenté de 13,2% (soit 2.090 milles voyageurs). Enfin, pour les autres pays hors UE des 28, les arrivées en provenance de Russie ont baissé de 7,6% (soit 1.250 milles voyageurs), tandis qu’en provenance des USA elles ont augmenté de 26,9% (soit 592 milles voyageurs).

Nuitées

Les nuitées des voyageurs en Grèce se sont élevées à 86.928 milles en 2014 contre 162.918 milles en 2013, soit une augmentation de 14,7%. Cela est du à l’augmentation de 16,7% des nuitées des résidents des pays de l’UE des 28 et de 12,7% des résidents des pays hors UE des 28. L’augmentation des nuitées des résidents des pays de l’UE des 28 résulte de l’augmentation de 27,6% des nuitées des résidents en provenance de pays de l’UE des 28 hors zone euro ainsi que de la hausse de 11,2% des nuitées des résidents en provenance de pays de la zone euro. Les nuitées des résidents d’Allemagne, de France et du Royaume-Uni ont respectivement augmenté de 4,7%, 27,0% et 9,9%. Pour les pays hors UE des 28, les nuitées pour la Russie ont baissé de 8,4% et pour les USA ont augmenté de 19,9%.

Croisières

La Banque de Grèce réalise depuis 2012 une enquête complémentaire pour les croisières. En 2014, les informations ont été collectées dans 16 ports grecs concentrant 85,1% des arrivées totales des bateaux de croisière.

En 2014, 3.858 arrivées de bateaux de croisière ont été enregistrées (4.285 en 2013), avec 4.918 milles sorties de passagers contre 5.554 milles en 2013. 91,5% des visiteurs étaient en transit qui ont effectué en moyenne 2,1 escales dans les ports grecs contre 2,3 en 2013.

En 2014, les recettes totales issues des croisières ont baissé de 14,5% par rapport à 2013, se chiffrant à 457 millions d’euros. Les recettes des croisières proviennent en premier du port du Pirée avec 38,9%, puis Kerkyra avec 14,7% et Santorin avec 9,6%. Les 7 principaux ports d’arrivées des bateaux de croisière représentent 89,1% de l’ensemble des recettes des croisières et 86,0% de l’ensemble des arrivées de passagers. Le nombre total de passagers de croisières en 2014 est estimé à 2.397 milles voyageurs, soit une hausse de 0,9% par rapport à 2013, tandis que le total des nuitées réalisées hors bateaux de croisières est estimé 3.506 milles, soit une baisse de 18,2%.

Sources : Banque de Grèce – 07/04/2015


page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 14/04/2015