Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Ethnos 03/05/2014

 

 

Taux de remplissage de 100% à partir de juin pour les hôtels

 

Le tourisme grec affole les compteurs et se dirige vers un nouveau record des recettes et des arrivées, avec les hôtels qui affichent un taux de remplissage de 100% à partir de juin.

La saison a effectivement démarré le premier mai, date à laquelle les premiers charters ont commencé à desservir les destinations les plus populaires. Dans le même temps, les grands voyagistes s’empressent de faire des réservations pour 2015 et de programmer de nouveaux vols directs depuis la Grande-Bretagne à destination de Chania, Santorin et Rhodes.

Selon le flux des réservations, les professionnels du tourisme estiment que, cette année, le nombre des touristes en Grèce dépassera les 18,5 millions et les recettes issues du tourisme se chiffreront à 13 milliards d’euros.

En 2013, les arrivées se sont chiffrées à 17,9 millions de personnes (contre 15,5 en 2012) et les recettes à un peu plus de 12 milliards d’euros.

Le retour d’Athènes sur l’échiquier touristique mondial est particulièrement significatif. La capitale après 4 années de défection regagne des places dans le classement touristique mondial.

Du reste, plus de 1,5 million de sièges d’avion supplémentaires ont été programmés cette année pour la Grèce dont la moitié rien que pour Athènes.

Complets

Spécialement en Crète, les hôtels affichent complets de début juin à la fin septembre, le taux de remplissage atteint 100%.

En Crète, et plus particulièrement à Chania, Aghios Nikolaos, Elounta, Hersonissos, Iraklio et Rethymno la saison sera prolongée jusqu’au 15 novembre, selon les décisions prises par l’ensemble des professionnels du tourisme.

Toutefois, il convient de noter que les réservations en provenance de Russie et d’Ukraine sont en légère baisse. Les réservations en provenance de Russie sont influencées par le taux de change et celles d’Ukraine par la situation politique instable.

Mykonos a accueilli l’été le premier mai avec les premiers vols charters. Les taux de remplissage affichent actuellement 65% et atteignent progressivement les 100% en juin jusqu’à fin septembre. Les réservations présentent une augmentation de 10% pour l’été.

Mykonos est reliée par vols directs à 14 pays (28 destinations) d’Europe, du Liban, d’Israël et de Turquie. Tandis que cette année plus de 800.000 croisiéristes sont attendus.

Santorin compte environ 50.000 lits, tous occupés à partir de la fin juin. Les vols charters ont déjà commencé, de plus à compter de cette année l’île est reliée directement à la Grande-Bretagne avec 2 vols et à Istanbul avec 1 vol.

L’activité pour cet été, comme en témoigne le flux des réservations, présente une augmentation de plus de 15%.

Réservations

A Halkidiki, les réservations enregistrent une augmentation de 10%, malgré une baisse des réservations en provenance de Russie, par contre les arrivées de touristes turcs sont en augmentation.

Kerkyra possède 445 unités hôtelières qui sont remplies à partir de début juin, le flux d’arrivées de touristes est à la hausse principalement en provenance de Grande-Bretagne, d’Allemagne et de Russie.

Kos a vu les premiers charters arriver en avril, et le président des hôteliers Minas Hatzimichael promet une année incroyable, avec une augmentation des arrivées de l’ordre de 25%, principalement en provenance de Grande-Bretagne, d’Allemagne et de Russie.

La situation à Rhodes est à peu près similaire, présentant déjà une augmentation de 10% des arrivées et un taux de remplissage de l’ordre de 80% courant mai.

A Zakynthos, on attend une augmentation de l’ordre de 15%. Les hôtels commencent à se remplir à partir du 20 mai et le taux de remplissage moyen ne tombe pas en dessous de 80%.

Enfin, la demande sur le Péloponnèse est en augmentation, avec une augmentation des réservations de l’ordre de 13% en provenance de Grande-Bretagne.

Athènes pourrait devenir le Miami de l’Europe…

Athènes, après 4 années de défection, revient en force sur l’échiquier touristique mondial. Grâce au développement d’infrastructures appropriées, Athènes peut devenir le «Miami de l’Europe», comme le dit le président de l’association des entreprises touristiques grecques M. Andreas Andreadis.

Au cours du premier trimestre 2014, la capitale a enregistré une augmentation de 32,3% des arrivées de touristes étrangers par rapport à la même période en 2013, elle a attiré plus de 429.000 touristes (contre 324.000 pour la même période en 2013).

L’année dernière, 2,66 millions de touristes sont arrivés à l’aéroport Eleftheros Vénizélos, cette année on attend plus de 3,37 millions de visiteurs.

En mars, 250.000 touristes sont arrivés à Athènes, les hôtels 5 étoiles enregistrant un taux de remplissage de plus de 80% en mars-avril (à Pâques se chiffre a atteint les 90%).

Envisager l’avenir

La mairie d’Athènes a mis en place un Plan Stratégique afin d’améliorer et d’étoffer son offre touristique et la promotion internationale de ses services touristiques.

Le plan établi pour le tourisme dans la capitale a été intégré au plan de développement «Ouvrage Athènes» et des projets pour un budget total de 7 millions d’euros ont été conçus. Et la plus grande partie des aménagements seront réalisés en coopération avec la Chambre Hôtelière et l’association des entreprises touristiques grecques qui ont également planifié des travaux pour un budget total d’environ de 2 millions d’euros.

Ainsi, comme l’a déclaré le président de l’association des entreprises touristiques grecques, al Grèce en 2021 peut atteindre l’objectif de 24 millions d’arrivées et des recettes supérieures à 19 milliards d’euros. Pour y parvenir, il est nécessaire d’allonger la période touristique, de développer le tourisme à Athènes qui doit devenir le «Miami de l’Europe» ainsi que la création de 150.000 lits supplémentaires dans des hôtels 4 et 5 étoiles et la modernisation de 100.000 lits déjà existants. Dans cette idée, il a ajouté qu’en 2021 la Grèce devait atteindre un objectif de 60% d’offres hôtelières dans des établissements 4 et 5 étoiles (contre 40% actuellement).

De plus, il a également abordé la question du développement du tourisme maritime qui passe, selon lui, par la création de 20 marinas supplémentaires, le développement du home porting et le renforcement du secteur des croisières avec de nouveaux services.

(sources : Journal Ethnos 03/05/2014)


page précédente

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 19/05/2014