Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Festival D'Hyères 2013

 

 

Man with Apples, Liparo, 2008

28e Festival international de mode & de photographie Hyères 2013

 

Festival du 26 au 29 avril 2013

Expositions jusqu’au 26 mai 2013

 

www.villanoailles-hyeres.com/hyeres2013


Le Festival International de Mode et de Photographie à Hyères dirigé par Jean-Pierre Blanc depuis sa création en 1985, rassemble et fait découvrir chaque année une dizaine de créateurs de mode et autant de photographes, sous le parrainage d'un jury représentatif des filières mode et photographie.

Observatoire de tendances et plate-forme de lancement internationale dédiée aux jeunes talents, Hyères a présenté, jusqu’en 2012, plus de 300 premières collections de jeunes créateurs venus du monde entier et exposé les travaux de plus de 130 photographes. Parallèlement au concours et à chaque édition, le festival présente à la villa Noailles, construite dans les années vingt par Robert Mallet-Stevens, plusieurs expositions explorant la perméabilité entre art, photographie, mode et design.

D’année en année, le festival attire un public toujours plus nombreux, rassemblant créateurs, industriels, directeurs de bureaux de style, agents, galeristes, directeurs de musées, fédérations, bureaux de diffusion, grands magasins. Autant de relais qui garantissent, aux créateurs débutants comme aux photographes, une vraie chance professionnelle, leur fournissant un appui matériel, logistique et médiatique.

Ouvert au public, le festival invite également ce dernier à participer pleinement à la compétition en votant lors des défilés, qui lui sont ouverts gratuitement, afin de décerner un «Prix du public». Les expositions, également libres d’entrée, demeurent accessibles au delà des dates du festival, jusque fin mai.

Lauréats 2013 mode & photographie

Pour la mode

Le Grand Prix du Jury Première Vision pour la mode est attribué à Satu Maaranen.

Le Prix Chloé pour la mode est attribué à Camille Kunz.

Le Prix du public de la Ville d’Hyères est attribué à Shanshan Ruan.

Le Prix du public Palais de Tokyo / villa Noailles est attribué à Yvonne Poei-Yie Kwok.

Pour la photographie

Le Grand Prix du jury pour la photographie est attribué à Petros Efstathiadis pour Liparo & Bombs.

Cet artiste s’impose, il est grec, timide, intelligent. Il se nomme Petros Efstathiadis. Ici, ce sont les structures sociales, guerrières et déjà brinquebalantes du jeune grec qui marquent. Une facture de taille qui cherche une autre expression que la mer bleue de la Méditerranée. Il y a du fond et de la surface chez ce gagnant du Prix du Jury de la photo. Tout est déjà fini avant la reconstruction. Non exposé, dans son livre, un travail très intéressant de silhouettes quasi hommes, entre tête cachée et liberté de vêtements déjà portés, usés, abandonnés ici sur la silhouette même du photographié.

Petros Efstathiadis crée des sculptures et des décors à partir d’un ensemble de matières premières primitives qu'il trouve dans le village grec où il a grandi. Ces tableaux mettent en scène de façon ludique de personnalités étranges, leurs expériences, leurs rêves, leurs ambitions, leurs espoirs et leurs échecs. Une fois documentées et photographiées, ces sculptures sont démantelées, et ses composants, rendus à leur usage normal du quotidien. La seule chose qui demeure est la photographie, témoignage d’une mémoire déformée qui idéalise un pays en recherche d’identité entre Orient et Occident.

Avec Liparo & Bombs, l'artiste explore la paranoïa à l’œuvre dans nos sociétés modernes. La série est née de l'observation de ce moment particulier où les émeutes en Grèce se sont transformées en un spectacle à l’attention des médias : des cocktails Molotov partout, Athènes en flammes. Les bombes que Petros Efstathiadis crée sont comme des jouets d'enfants : elles dépeignent la guerre et la peur, mais sont totalement inoffensives, réponse forte et pacifique à la situation absurde dans laquelle nous nous sommes mis en ces temps de confusion générale mondiale.

Diplômé de l'Université pour les arts créatifs de Farnham (Grande-Bretagne), Petros Efstathiadis vit dans son pays natal, la Grèce. Il a participé à une exposition collective à la galerie Xippas d'Athènes en 2009 (Realities and Plausibilities) et en 2011 à la galerie Ego (Where the wild ones are), Barcelone. Il a publié notamment dans Wallpaper* et Monocle.


www.petrosefstathiadis.com


page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 30/04/2013