Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Gestion des Urgences

 

 

Mise à niveau du système de gestion des situations d'urgence - Création d'un Service National de Gestion des Urgences  

La création d’un Service National de Gestion des Urgences dirigé par un gouverneur, doté d’une expérience et d’une capacité opérationnelle solides ainsi que de compétences scientifiques, il sera choisi par un groupe d’experts indépendants dont la décision sera ratifiée par la Conférence des Présidents du Parlement, est en cours. Aux côtés du gouverneur, interviendra un conseil scientifique permanent composé de représentants de toutes les institutions scientifiques et de recherches impliquées dans la gestion des catastrophes naturelles. Le Service sera subordonné au ministère de l’Intérieur assurant le rôle d’organisme unifié, suivant les normes des pays les plus avancés en la matière.

 

Le nouveau Service sera chargé de coordonner les actions de tous les organismes concernés, à tous les niveaux de l’administration, dans les phases de prévention, de préparation, d’intervention et de réparation, dans le cadre d’une approche globale de la gestion des urgences et fonctionnera sous les principes suivants:  

 • Son modèle organisationnel, fonctionnel et opérationnel sera unifié, indépendamment du type, de la taille, de la complexité, de la cause et de la localisation de l’incident (approche tous risques).  

 • Son organisation et son fonctionnement seront conformes aux normes et principes internationaux modernes et reposeront sur des compétences spécialisées et certifiées.  

 • Enfin, les tâches administratives et de contrôle seront facilitées grâce à des technologies et des infrastructures informatiques et de communication modernes.  

 Les objectifs de la mise à niveau du système de gestion des urgences comprennent:  

 • La garantie des compétences et des capacités à tous les échelons de l’administration - locale, régionale et centrale – afin qu’elle agisse efficacement dans les situations d’urgence, dans le cadre d’une stratégie moderne, unifiée, normalisée et cohérente  - au niveau national - en matière de gestion des risques, des crises et des conséquences, en tant que service unifié et intégré et  

 • La coordination centralisée et le contrôle de la mise en œuvre des actions de tous les acteurs impliqués dans toutes les phases du cycle de gestion des urgences et en particulier dans les phases de prévention, de préparation, d’intervention et de réparation.  

Domaines d'intervention  

Pour la mise en œuvre du nouveau système, un ensemble d'interventions cohérentes qui se focalisent et se concentrent sur seize (16) points est lancé :  

1. Création d’un Système National de Gestion des Urgences, qui servira de guide national et de cadre de référence pour la gestion des situations d'urgence dans le pays, en valorisant les bonnes pratiques des pays les plus avancés dans ce domaine.  

2. Mise en œuvre de toutes les interventions institutionnelles nécessaires à la transformation du Secrétariat Général à la Protection Civile en un Service National de Gestion des Urgences autonome dirigé par un gouverneur et subordonné au ministère de l'Intérieur, création de l’Organisme et recrutement des cadres du nouveau Service, à l'exception des dispositions pertinentes et de la loi sur la mobilité dans le secteur Public.  

3. Exploitation systématique, élargissement et spécialisation de la contribution - déjà importante - des Forces Armées tant en moyens qu’en personnel, dans le cadre du Nouveau Système National de Gestion des Situations d’Urgence.  

4. Mise en place d'un nouveau modèle opérationnel pour le fonctionnement des centres d’opérations, dans lequel tous les organismes concernés seront représentés au niveau approprié (pompiers, premiers secours, police, Croix-rouge Hellénique, garde-côtes, groupes de volontaires, États-majors de l’Armée de Terre, de l’Air et de la Marine, Service Forestier, Services techniques et Directions du ministère des Infrastructures) et participation à une planification et une coordination unifiées.  

5. Définition et établissement de règles d'engagement sur la base desquelles la participation des différents organismes sera activée et sera mise en œuvre selon un plan et une coordination unifiés, en fonction du type et du niveau de gravité de l'urgence.  

6. Élaboration de modèles pour: (1) la distribution, le traitement et la gestion des informations nécessaires entre tous les échelons de l'administration, des organismes impliqués et de soutien, pour un fonctionnement efficace au cours de toutes les phases du cycle d'Administration et de Contrôle, y compris l'évaluation des risques et des menaces (2) Normalisation de l’Image Opérationnelle Commune et (3) les infrastructures et technologies informatiques et de communication nécessaires au bon fonctionnement et au soutien logistique de tous les centres d’opération à tous les échelons.  

7. Prévision et spécialisation des interfaces nécessaires du nouveau Service avec la communauté scientifique et de chercheurs pour soutenir son action dans les phases de prévention, de préparation, d'intervention et de réparation.  

8. Révision des plans d’intervention face aux situations d’urgence sur la base des principes et des prévisions du Système National de Gestion des Urgences.  

9. Association de la sécurité et de la protection des citoyens et des infrastructures avec les nécessités d'aménagement et de développement du territoire.  

10. Intégration de la protection des Infrastructures Critiques.  

11. Développement d'un modèle et d'un système modernes de suivi et de gestion des ressources humaines, des moyens, du matériel et des fournitures pour faire face aux situations d'urgence à tous les niveaux (local, régional et national).  

12. Mise à niveau de la force de réaction opérationnelle sur le terrain par l’institutionnalisation d’une structure de gestion dirigée par un commandant d’intervention formé et entraîné.  

13. Institutionnalisation d’une structure de formation et développement de programmes intégrés de formation et de certification pour les postes exigés par le nouveau système.  

14. Organisation d’exercices de mise en oeuvre du nouveau système de sensibilisation et de mobilisation des citoyens.  

15. Intégration coordonnée des Organisations de Volontaires et de structures similaires, avec l’obligation fondamentale de formation continue et de certification.  

16. Synchronisation des interventions avec le plan d’action approuvé par le Service des Réformes Structurelles de l’UE et coordonné par le Centre des Études de la Sécurité pour réformer le système de gestion des situations d'urgence dans le pays.  

La transition vers le nouveau système se fera de sorte à ne pas perturber la capacité opérationnelle et la continuité du système existant et assurera une transformation progressive et une mise à niveau opérationnelle du système, conformément au nouveau plan d’action.

page précédente

 

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : jeudi 16 août 2018