Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Imerissia 04/10/2013

 

 

Une agréable surprise sur les recettes budgétaires de septembre

Les recouvrements de l’impôt sur le revenu et de la taxe foncière des années fiscales 2011 et 2012 ont dynamisé les recettes fiscales, ainsi que le redressement des recettes de la TVA.

Selon les données publiées le 3 octobre par le ministre-adjoint des Finances M. Christos Staïkouras, le mois de septembre les recettes avant remboursement d’impôt ont atteint 4,08 milliards d’euros, dépassant de 313 millions d’euros, ou 8,3%, l’objectif fixé. En comparaison avec septembre 2012, les rentrées ont augmenté d’environ 614 millions d’euros ou 17,7%.

Par ailleurs, l’excédent primaire du Gouvernement Central sur la base comptable de janvier à août 2013 s’est élevé à 1,78 milliards d’euros. Le ministère des Finances se montrant confiant quant à l’objectif d’excédent primaire fixé à la fin de l’année.

M. Staïkouras a souligné que l’estimation se confirme, qu’étape après étape on se rapproche de l’objectif que le budget du Gouvernement Central pour 2013 sera bouclé avec un excédent primaire ».

Les recettes en dehors des subventions de l’état pour les Organismes des Collectivités Locales étaient inférieures de 37,6% par rapport à la même période en 2012. Elles se sont élevées à 1,3 milliards d’euros contre 2,1 milliards. Les revenus des Caisses d’assurances et des hôpitaux étaient inférieurs de 8,6% ou 1,3 milliards d’euros par rapport à l’année dernière.

D’autre part dans les Organismes des Collectivités Locales les dépenses ont augmenté de près de 10,1% en un an, tandis que dans les Caisses d’Assurances et les hôpitaux, un recul marginal de l’ordre de 1,1% a été enregistré.

Ces organismes du Gouvernement Central ont étendu leur excédent primaire par rapport à l’an dernier, en raison de l'augmentation du financement du budget public.

Entre temps, les dettes échues de l’État envers les particuliers ont été limitées à 6,56 milliards d’euros à la fin août contre 8,85 milliards d’euros à la fin de 2012.

Leur diminution d’environ 2,28 milliards d’euros entre janvier et août ne va pas de pair avec le remboursement des dettes du ministère des Finances qui s’élèvent à 4,8 milliards d’euros durant la même période.

Un fait qui prouve que l’État peut rembourser progressivement ses dettes mais parallèlement les organismes publics créent d’autres échéances.

Plus précisément, les dettes des Organismes d’Assurance Sociale s’élèvent à 3,6 milliards d’euros (dont 2,2 milliards concernent l’Organisation Nationale des Services de Santé), contre 4,4 milliards d’euros en décembre 2012 tandis que les hôpitaux ont 1,14 milliards d’euros de dettes.

En attendant, environ 500.000 contribuables qui possédaient au 1er janvier 2013 des biens immobiliers et des terrains constructibles d’une valeur totale supérieure à 200.000 euros ont été invités à payer une somme forfaitaire ou à régler en 5 mensualités la taxe foncière de 2013. La première mensualité doit être payée jusqu’au 31 Octobre 2013.

Les contribuables peuvent imprimer les feuillets de taxe foncière 2013, par le biais du système Taxisnet, à l’adresse électronique www.gsis.gr et www.taxisnet.gr, où ils pourront se connecter avec leurs codes personnels d’identification. Ils peuvent ensuite payer l’impôt dans les agences bancaires.

Pour la majorité des contribuables qui reçoivent maintenant leurs avis de taxes foncières pour 2013 par voie électronique, les avis ont déjà été imprimés pour le règlement des taxes foncières pour 2011 et 2012 en 7 mensualités.

(Source : journal Imerissia du 04 octobre 2013)


page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 15/10/2013