Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Kretsos-Lambrianidis

 

 

Intégration d’infrastructures de production audiovisuelle dans la Loi sur le Développement

Le Secrétaire d’Etat de la Politique Numérique, des Télécommunications et de l'Information, Lefteris Kretsos a rencontré le 24 octobre le Secrétaire Général aux Investissements Stratégiques, Loïs Lambrianidis, afin d’examiner la possibilité de renforcer le secteur de l'industrie audiovisuelle dans le cadre de la Loi sur le Développement.  

Au cours de la rencontre, l’accent a été mis sur la question de l’intégration dans la Loi sur le Développement de l’industrie audiovisuelle en général. M. Kretsos a évoqué les mesures de  subventions pour la production audiovisuelle qui sont déjà appliquées avec succès (rabais en espèces de 35%), ainsi que les mesures visant à renforcer la liquidité financière des entreprises qui devraient être mises en œuvre d'ici fin 2018 - début 2019 ("Financement des Entreprises - TEPIX II", Programme de garantie d'un montant total de 25 millions d'euros pour les productions audiovisuelles, la création d’un premier fonds d'investissement pour la production audiovisuelle sous la forme de Venture Capital Fund).  

M. Lambrianidis, pour sa part, a convenu de la nécessité de renforcer l'industrie audiovisuelle, qui a des retombées positives multiplicatrices élevées sur l'économie nationale. Il a ensuite présenté les régimes d'aides relevant de la Loi sur le Développement 4399/2016 et souligné que cette loi permet de renforcer toutes les activités relevant de la KAD 59 "Production de films, de vidéos et de programmes télévisés, enregistrements et éditions musicales".  

Les projets d’investissement inclus dans la Loi sur le Développement peuvent concerner la construction d’infrastructures, l’achat de nouvelles machines modernes et autres équipements, les loyers de crédit-bail, les coûts de modernisation d’installations spéciales ainsi que les coûts d’investissements en actifs incorporels tels que l’achat et l’installation de logiciels et de systèmes d’organisation de l’entreprise et le coût salarial des nouveaux emplois créés à la suite de la mise en œuvre du plan d’investissement. Le montant de l'aide correspond à des niveaux allant de 10% à 55% de l'investissement total, selon la région et la taille de l'entreprise.  

Le prochain (troisième) cycle du régime de soutien "Entrepreuneriat Général" est prévu pour la fin du mois de novembre, tandis que le deuxième cycle du régime "Aides pour les Équipements Matériels" est encore ouvert pour le dépôt des candidatures.

page précédente

 

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : jeudi 25 octobre 2018