Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Le Théâtre de la Disparition

 

 

A l’Observatoire National d’Athènes 

« Le Théâtre de la Disparition »

de Adrian Villar Rojas

en savoir plus

Préparez-vous pour une escapade estivale dans les jardins de l’Observatoire d’Athènes, sur la colline des Nymphes et découvrez l’univers inattendu qu’a cultivé, littéralement, l’artiste argentin Adrian Villar Rojas.  

A la demande de l’organisme culturel NEON, l’artiste de 36 ans, connu pour ses installations visuelles à travers le monde, a transformé petit à petit les espaces extérieurs aux alentours de l’emblématique bâtiment en un « Théâtre de la Disparition » (The Theater of Disappearance) et nous invite à nous « perdre » dans un dédale de chemins.  

Depuis deux mois, il a méthodiquement planté 46.000 plantes dans les jardins de l’Observatoire, avec l’aide de ses collaborateurs et leurs équipes. Des roseaux de bambous installés tout autour du terrain de l’Observatoire protègent les installations des regards des passants et les incitent à y pénétrer.  

Une végétation luxuriante de 26 différentes variétés : herbes et plantes comestibles, des herbes folles mais aussi des fruits et légumes, du maïs, des plantes qui définissent le cours de la vie humaine sur la planète.

Nous marchons parmi les maïs dont la taille bouche la vue sur la ville : « Marchez, faîtes des haltes, reposez-vous, continuez. N’ayez pas peur si vous vous perdez. Ici rien n’est codifié. Laissez-vous tenter par cette expérience inattendue » exhorte l’artiste. Parce que, comme il aime à le dire, « où se trouve exactement l’art ? Il se peut que l’art n’existe pas ».  

Le sol appartient, selon lui, à tout le monde « l’une de nos plus solides caractéristiques identitaires nationales ». En Argentine, son pays d’origine, le sol est un moyen de production lié à la récolte, aux agriculteurs, tandis qu’en Grèce ce sont des milliers d’années de civilisations. C’est le fil qui relie son propre récit à cette intervention créative à grande échelle.  

L’installation visuelle Le Théâtre de la Disparition à l’Observatoire National d’Athènes, fait partie d’une série de nouvelles missions de l’artiste, dont le titre est identique, à travers l’Europe et l’Amérique tout au long de l’été. Plus précisément, au Metropolitan Museum de New York, au Kunsthaus Bregenz en Autriche et en octobre au Musée d’Art Moderne de Los Angeles Geffen Contemporary.  

L’exposition se tient dans les jardins de l’Observatoire jusqu’au 24 septembre 2017  

(sources : ANA 01/06/2017)

page précédente

 

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : jeudi 08 juin 2017