Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Lesbos - Prix Nobel de la Paix

 

 

Secrétariat Général à l’Information et la Communication

Athènes, 1er février 2016

Réunis dans la salle de presse du Secrétariat Général à l’Information et la Communication, le Président de l’Académie d’Athènes et écrivain Th. Valtinos, le Doyen de l’Université Panteio et Président de la Fondation de la Culture Hellénique Ch. Giallouridis, le Président du Comité Olympique grec S. Kapralos et le Recteur de l’Université de Thessalie et Président du conseil des Recteurs ont annoncé les noms des trois personnes qui, symboliquement, seront proposés à la Commission Norvégienne du Prix Nobel pour recevoir le Prix Nobel de la Paix pour le comportement et l’attitude de la Grèce, des Organisations et des bénévoles face à l’immense crise des réfugiés.

Il s’agit de Aimilia Kamvyssi, Stratis Valiamos, tous les deux de Lesbos et de l’actrice américaine Susan Sarandon.

« Les candidats représentent l’ensemble des habitants des îles et des personnes solidaires qui se tiennent aux côtés des réfugiés, défendant les valeurs de la paix, de la liberté et de la solidarité » a déclaré M. Thanasis Valtinos.

L’argent du prix, si il est remporté, sera partagé entre les hôpitaux des îles, tandis que le Prix sera exposé au Musée de l’Acropole, a expliqué M. Christodoulos Giallouridis.

Aimilia Kamvyssi, 85 ans, enfant de réfugiés d’Asie Mineure de Mosxonissi, a toujours vécu à Skala Sykamias à Lesbos. Avec deux de ses amies, Efstratia Mavrapidou, 89 ans et Maritsa Mavrapidou, 85 ans, elles sont devenues le symbole des habitants bénévoles de Lesbos quand elles ont été prises en photo alors qu’elles nourrissaient un nouveau-né dont la mère syrienne gisait morte sur la plage. Les trois grand-mères descendent chaque jour à la plage pour porter assistance avec les autres citoyens solidaires aux centaines de réfugiés qui débarquent sur les plages.

Mme Kamvyssi a été choisie « comme représentante de toutes les femmes qui agissent telles des mères pour tous ces enfants qui arrivent en Grèce et sont confrontés à l’exil et à la migration, toutes ces femmes qui aident par tous les moyens à faire face au problèmes des réfugiés et des migrants ».

Stratis Valiamos est âge de 40 ans, pêcheur à Skala Sykamnias. Quand il ne pêche pas pour subvenir à ses besoins, il prend la mer pour sauver des vies. Non seulement quand il tombe accidentellement sur des personnes en détresse mais très souvent au cours de sorties en mer où il s’improvise sauveteur. Il refuse de parler de ce qu’il fait, d’être pris en photo parce que c’est comme cela qu’il doit agir. Dans le village, on dit que Stratis Valiamos et les autres pêcheurs de l’Égée ont sauvé des milliers de vies. Ce à quoi il répond que « c’est ainsi qu’il devait faire ». M. Valiamos est proposé pour représenter tous ces habitants des îles qui aident de toutes leurs forces à lutter contre la crise, qui ne cesse de grandir, des réfugiés et des migrants.

L’actrice et militante américaine Susan Sarandon, âgée de 69 ans, habitante New York, a accueilli des réfugiés et des migrants qui sont arrivés sur les plages de Lesbos, elle a également visité les centres d’accueil à Athènes. Par la suite, elle a déclaré « la communauté internationale doit voir ce qui se passe dans ce coin de la planète. Elle doit prendre conscience de l’ampleur du problème et le comprendre. Ces hommes doivent cesser d’être « certains autres » et devenir les réfugiés dont nous devons nous tenir à leurs côtés et les soutenir ». Mme Sarandon est proposée pour représenter l’ensemble des étrangers solidaires qui dès le premier instant se sont tenus aux côtés des réfugiés et des migrants qui sont arrivés et continuent à arriver en Grèce.

Dès l’instant où elle a appris l’intention du comité de la proposition pour le Prix Nobel de la Paix, Mme Sarandon a dit accepter humblement cette proposition et que c’était un honneur. Elle a ajouté qu’elle agirait en tant que représentante des milliers de bénévoles indépendants étrangers qui donnent de leur temps et de leurs ressources sur les îles grecques pour aider dans cette crise humanitaire. Elle a souligné qu’il y a beaucoup de médecins et de bénévoles qui ont accompli un travail incroyable et qu’elle serait honorée de les représenter pour la compassion et l’abnégation dont ils ont fait preuve dans le drame des réfugiés et des migrants.


page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 01/02/2016