Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Musée de l'Acropole

 

 

Le Musée de l’Acropole souffle ses 5 bougies !

Les salles d’exposition et le restaurant seront ouverts de 08h00 à minuit, le billet d’entrée coûtera 3 euros pour tous. À 21h30, un concert de Leon of Athens sera offert sur le parvis du Musée.

L’engouement pour le Musée de l’Acropole ne se dément pas, il a trouvé sa place au royaume des musées comme une étoile brillante. Avec 6,5 millions de visiteurs depuis son ouverture en 2009, avec une continuelle augmentation de son taux de fréquentation de 12-13% par an, et 24% pour cette année, on a enregistré 125.000 visiteurs de plus entre l’été dernier et mai, on enregistre une moyenne quotidienne de 4.000 visiteurs. le Musée de l’Acropole prouve qu’il peut rivaliser avec les plus grands. Par sa qualité, il charme les visiteurs, un quart d’entre eux revient plus de 3 fois au musée, ils sont fans du musée et des cafés.

Environ 6,5-7 millions d’euros entrent chaque année dans les caisses qui sont utilisés pour couvrir ses frais de fonctionnement. La réussite du musée à l’échelon international réside dans le fait que le musée puisse assurer son fonctionnement avec seulement ses propres recettes, et qui plus est au cours des 5 années les plus dures de la crise économique. 200 personnes assurent son fonctionnement toutes rémunérées sur les recettes provenant des entrées, boutiques, café et restaurant.

Le musée est un lieu vivant et convivial où petits et grands se côtoient et se distraient, les boutiques ne désemplissent pas où les bijoux en papier compressé remportent un vif succès, le restaurant devenu un lieu incontournable de la vie athénienne propose un café à partir de 1,5 euro et la plus chère bouteille de vin à 26,5 euros.

A l’occasion de cet anniversaire, cette année, les cavaliers de la frise occidentale du Parthénon sont mis à l’honneur. Les cavaliers, piliers importants de la Démocratie Athénienne, régnaient sur l’Acropole, en statues et en bas-reliefs. Un programme numérique spécial les montre dans la frise avec leurs chitons bleus, un bleu foncé profond, des armes et les brides des chevaux en bronze. Il apparaît clairement que Phidias était un fin connaisseur des chevaux puisqu’il les a représenté à différentes allures, marche, trot et galop.

Le credo de son président M. Dimitris Pantermalis pour les cinq prochaines années, répondre aux immenses obligations par la qualité. Lors d’une conférence de presse il a déclaré, entre autres, «Ils sont tous extrêmement lourds mais leur enthousiasme est intact, à l’augmentation des chiffres, on répond avec la qualité des services». Il a ajouté «Le Musée de l’Acropole regarde dans les yeux les changements et ce qu’il souhaite est non seulement accueillir des visiteurs toujours plus nombreux mais surtout des visiteurs heureux. Notre volonté ambitieuse demeure dans le contenu du musée, qu’il continue de mettre en valeur la fraîcheur des oeuvres». Il a longuement parlé des cavaliers et s’est interrogé sur leurs réactions s’ils remontaient sur le Rocher sacré de l’Acropole aujourd’hui. Il a également évoqué le programme de la colorisation antique, puisqu’il a l’ambition de créer une salle des couleurs des statues mais aussi sur l’augmentation progressive des reconstitutions numériques qui deviendront un élément important du musée (Musée numérique) en préservant toujours l’équilibre avec les œuvres originales. Il a également abordé le sujet du Retour des Marbres «Le meilleur moyen pour que les Marbres reviennent est la mise en valeur de ce musée qui remplit les conditions idéales. Je pense que l’opinion publique mondiale a changé et que les reconstitutions numériques du Parthénon joueront un rôle crucial».

page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 20/06/2014