Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Plantes aromatiques

 

 

Une identité grecque pour l'origan, le thym, l'aneth, le basilic et la camomille

Un développement du secteur de la culture et de la vente de plantes attend le ministère du Développement Agricole après la signature mardi d’une décision ministérielle sur le «Règlement technique sur la reconnaissance des variétés de plantes aromatiques et médicinales». Selon le ministère, avec cette décision, la Grèce acquiert pour la première fois la possibilité de dresser «Une Liste Nationale des Plantes aromatiques et médicinales», en y inscrivant des variétés grecques améliorées et étrangères de plantes et d’herbes. Ce processus aidera au développement de ce secteur spécifique dans notre pays, en créant de nouvelles opportunités d’emplois pour les jeunes agriculteurs ou en améliorant les revenus des plus anciens déjà installés.

Jusqu’à aujourd’hui, comme l’ont souligné des professionnels de la branche, les commerçants et les agriculteurs étaient contraints d’importer du matériel de multiplication certifié de plantes aromatiques, condimentaires et médicinales, même lorsqu’il s’agissait de variétés purement grecques. Sinon, ils utilisaient des semences grecques non-certifiées, le résultat étant des produits à faible valeur ajoutée. Dans un premier temps, sur la Liste Nationale vont être inscrits l’aneth, le basilic, la camomille, le thym et l’origan.

«Notre pays, plus encore aujourd’hui, ne peut se permettre de perdre des occasions de croissance. La Grèce est un pays béni par une des plus riches biodiversité en plantes aromatiques et médicinales, Une richesse demeurée inexploitée jusqu’à aujourd’hui. Les plantes aromatiques et médicinales peuvent constituer une opportunité économique en «or». Le Règlement Technique et la Liste représentent un «passeport» pour saisir cette opportunité qui certifiera l’origine, apportera une vraie valeur ajoutée à nos produits et ouvrira la voie à de nouveaux emplois ainsi qu’à de nouveaux marchés, là où il y a une demande accrue pour les herbes et huiles essentielles de notre patrie, à des fins alimentaires, pharmaceutiques et cosmétiques» a déclaré à l’occasion de la signature de la décision ministérielle le ministre-adjoint au Développement Agricole et à l’Alimentation M. Koukoulopoulos.

Kostas Onisenko

(sources : journal Kathimerini 13/08/2014)

page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 14/08/2014