Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Salamine-Pausanias

 

 

Une ruine engloutie, découverte à Salamine, peut-être décrite par Pausanias

Une ruine engloutie qui pourrait être des vestiges d’un bâtiment public situé près du port de Salamine dans l’Antiquité – est peut-être celui vu et mentionné par le voyageur et géographe Pausanias au 2e siècle après J.-C. – est progressivement mise au jour suite à des fouilles archéologiques menées dans la baie d’Ambelakia près de Salamine.

Le ministère de la Culture a annoncé dans un communiqué, lundi, qu’une structure large et robuste construite en pierre de soubassement, longue environ de 13m, se profile dans les fonds marins. La découverte est située à une courte distance d’une jetée longue de 48m, construite avant 1900 à l’aide de matériaux de construction anciens, que l’on distingue dans la partie nord de la baie d’Ambelakia. « Il s’agit vraisemblablement de la base (avec de solides fondations dans la partie sud) d’un bâtiment public » précise le communiqué.

La forme des fondations, d’autres éléments architecturaux et des découvertes mobiles situés sur le site, combinée avec la découverte plus ancienne en 1882 d’un piédestal en marbre d’une statue portant une inscription dédicatoire, a conduit à la conclusion que le bâtiment était un temple ou une galerie utilisé à l’époque romaine tardive mais probablement construit plus tôt, à l’époque Classique tardive ou Hellénistique.

Les nouvelles découvertes ont été révélées durant la deuxième phase de l’enquête sous-marine conduite le long de la côte orientale historiquement importante de l’île de Salamine, dans la baie d’Ambelakia, dans le port de la ville de Salamine contrôlé par Athènes à l’ère Classique, qui a servi de lieu de rassemblement principal à la flotte grecque unie avant la bataille de Salamine en 480 avant J.-C., dans la péninsule de Kynosoura située au nord de l’île, où se trouvent les plus importants monuments de Niké.

L’enquête géophysique dans la zone de Kynosoura a fourni une grande quantité de données numériques de haute qualité, dont le traitement devrait faire la lumière sur le développement paléogéographique de la région et permettre d’identifier d’éventuels vestiges archéologiques importants.

Le but de la recherche est de tracer le littoral de l’île à l’ère Classique et la paléogéographie côtière de la région, tout en révélant de possibles vestiges archéologiques sur les fonds marins ou enfouies. C’est une partie du programme triennal de coopération entre l’Éphorie des Antiquités Sous-marines et l’Institut de Recherche Archéologique Sous-marine, dirigé par le Dr Angeliki Simosi et le professeur de l’université de Ioannina Dr Yiannos Lolos, avec la participation du Laboratoire de Géologie Marine et d’Océanographie Physique de l’université de Patra.

page précédente

 

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : mercredi 30 août 2017