Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Sanctuaire d'Amikles

 

 

Le sanctuaire d’Amikles prospérait aussi 

au 4ème siècle après J.-C.

Il s’agit de l’un des plus beaux, des plus importants et des plus énigmatiques, de par son emplacement, monuments de Grèce. Le sanctuaire d’Amikles, situé à environ 5 km au sud-ouest de Sparte, domine la colline de Aghia Kyriaki, près du village du même nom, dans un paysage à couper le souffle. A l’ouest, l’imposant mont Taÿgète et tout autour la vue panoramique sur la plaine, expliquent de façon éloquente les raisons pour lesquelles cet emplacement a été choisi déjà à l’époque de l’Helladique ancien (environ 2200 avant J.-C.) pour habitat et, ensuite au 12ème siècle avant J.-C., pour la fondation du plus important sanctuaire de Laconie de l’antiquité. Une importance, comme le montrent des recherches récentes, qui a perduré jusqu’à l’Antiquité tardive.

« Avec les nouveaux résultats des recherches, on a pu établir que le temple, au 4ème siècle après J.-C., non seulement existait mais prospérait. Nous avons découvert tout son côté ouest, qui, jusqu’à aujourd’hui, était inconnu, tout le monde considérait que ce côté était un simple passage ouvert vers le temple. On a découvert que l’enceinte s’étendait jusqu’aux bâtiments » a déclaré à l’Agence Athénienne/Macédonienne de Presse le professeur et archéologue Stavros Vlizos, professeur à l’Université Ionienne et co-responsable avec le professeur Angelos Delivorria, du programme de recherches à Amikles qui se poursuit depuis 2005.

Cependant, quel genre de bâtiments ? « Des bâtiments tels qu’il en existe dans tous les sanctuaires, principalement à l’époque romaine » a répondu le professeur, en ajoutant que « tout ceci tend à davantage prouver la monumentalité du lieu à l’époque romaine et romaine tardive ce qui est confirmé par les sources antiques. Comme par exemple Imerios qui, au 4ème siècle après J.-C., dit qu’il veut aller visiter Sparte, où ont été construits des bâtiments magnifiques et aller prier à Amikles. Ces bâtiments de l’Antiquité tardive qui ont été découverts au cours de la période 2015-2016 et qui, bien sur, s’appuient sur l’époque archaïque, montrent que, jusqu’à la fin de l’antiquité, la vie dans la région était florissante, ce qui exige aussi une prospérité générale à Sparte et en Laconie » souligne le professeur Vlizos.

page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 29/03/2017