Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Sanctuaire d'Artemis

 

 

Importantes découvertes dans le sanctuaire d'Artémis Amarysia à Amarynthos (Evia) 

Des découvertes importantes ont été révélées cette année dans la région de Paleochoria à Amarynthos, où a été découvert en 2017 le sanctuaire d'Artemis Amarysia, l'un des plus importants sanctuaires d'Evia y a été rattachée. Parmi lesquelles, un modèle de carquois en bronze, qui fait partie d'une statue d'Artémis et une nouvelle base de sculpture portant les noms d'Artémis, d'Apollon et de Letos, ainsi qu'une autre grande fondation.  

Selon un communiqué du ministère de la Culture et des Sports, les découvertes faites cette année lors des fouilles (menées de fin juin à début août 2018), conduites sous la direction du professeur Karl Reber de l’Université de Lausanne, directeur de l’École Suisse d’Archéologie de Grèce et Amalia Karapaschalidou, Éphore honoraire des Antiquités d’Evia, «renforcent l’idée que le temple se trouve dans cette région et qu’il devrait être identifié dans les années à venir».  

Selon le ministère de la Culture et des Sports, les recherches de cette année "se sont concentrées sur le site central du sanctuaire dans le but de révéler l'ancien temple et l'autel", tandis que "l'étude de trois autres parcelles au pied des collines des Paleoekklisies a permis d'identifier les limites sud du temple tandis que les limites à l'ouest, où se situait probablement l'entrée principale de la Voie Sacrée d'Érétrie, restent encore inconnues, en raison de l'existence de constructions modernes dans la région".

Il est à noter qu’en coopération avec l’Éphorie des Antiquités d’Evia, l’École Suisse d’Archéologie de Grèce a découvert, en 2017, le sanctuaire d’Artemis Amarysia dans la région de Paleochoria à l’est de la ville actuelle d’Amarynthos. "Des tuiles scellées portant le nom d’"Artemis" et trois bases des années hellénistiques avec des inscriptions votives à la déesse Artémis, son frère Apollon et leur mère Leto ont permis l'identification des bâtiments qui ont été excavés au cours des dix dernières années avec l'espace sacré qui, d'après les sources antiques, était l'un des sanctuaires les plus importants d'Evia. Les bâtiments qui ont été excavés à ce jour sont deux galeries qui délimitent le temple à l’est et au nord, ainsi qu’une source sacrée», commente le communiqué.  

En 2018, des archéologues suisses et grecs ont également fait des recherches sur des vestiges de phases de construction antérieures datant du 10ème au 7ème siècle avant J.-C., comme un long bâtiment de plus de 20 mètres datant de la période archaïque précoce et bâti sur un bâtiment ogival de l'âge géométrique. "Le bâtiment monumental archaïque avec des pilastres a sans aucun doute dominé la région de l'ancienne Amarynthos. Seule la poursuite des fouilles en 2019 permettra de déterminer l’utilisation du bâtiment, c’est-à-dire si celui-ci était lié au culte d’Artemis. Ces bâtiments antérieurs ressemblent à ceux d'Apollon Daphnephoros d'Érétrie, mais le temple datant de la période archaïque à l'époque hellénistique d'Amarynthos semble avoir été construit ailleurs, plutôt à l'ouest".  

Selon le ministère de la Culture, "il ne fait aucun doute que la fondation du sanctuaire de la déesse Artémis au bord de la plaine fertile à l’est de l’Érétrie est liée au renforcement des frontières de la ville-cité d’Érétrie et, plus tard, quand une grande partie du sud d’Evia jusqu’à Styra, comme le mentionne une inscription sur une colonne trouvée en 2017, le sanctuaire est apparu comme le point central de la région. Le caractère religieux du site, après une catastrophe au 1er siècle avant J.-C., a probablement été ranimé au 2ème siècle et a perduré jusqu'au 3ème siècle, comme l’a déclaré le professeur Denis Knoepfler, historien et chercheur à l'Université de Neuchâtel (Suisse) et au Collège de France et chef scientifique de l'équipe de fouilles.

page précédente

 

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : jeudi 16 août 2018