Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Trésors Macédoniens

 

 

Exposition 

« Trésors macédoniens » 

Des bijoux en or de reines et des armures

 

Nouveau Musée de Pellas

-

jusqu'au 30 septembre 2015

Après Oxford et Le Louvre, les découvertes impressionnantes faites dans les nécropoles de Aigon et Arhontikou sont réunies et exposées pour la première fois en un même lieu, le nouveau Musée de Pellas.

Plus de 500 trésors de la terre macédonienne, fruits des fouilles archéologiques effectuées au cours des 25 dernières années sur les nécropoles de Aigon et Arhontikou, couronnes et masques en or, bijoux, armes brodées d’or, sculptures, poteries en albâtre et en terre cuite, sont présentés au nouveau Musée de Pellas dans une exposition intitulée « Trésors macédoniens » - certains sont exposés pour la première fois en public – et qui se tiendra jusqu’au 30 septembre 2015.

« L’objectif de cette exposition est de faire découvrir, grâce aux découvertes archéologiques faites sur les deux plus importants sites, une image plus complète de la culture au cœur de la Macédoine durant les époques archaïque et pré-classique, période où sont réalisés des changements fondamentaux et sont jetés les fondements de la mise en place du royaume de Macédoine» souligne Mme Angeliki Kottaridi, archéologue, directrice de la IZ’ Ephorie des antiquités préhistoriques et classiques. Et poursuit « Pour la première fois, tous ces charmants témoins du passé sont réunis dans un même lieu. Je pense que la visite de l’exposition permettra aux spécialistes et aux profanes de mieux appréhender et comprendre les anciens habitants de la terre macédonienne, en échappant aux stéréotypes des années 60-70 et en assimilant le précieux témoignage des découvertes que les fouilles inlassables ont mis au jour ».

La célèbre « Despoina de Aigon », épouse de Amyntas 1er (530-495 av. J.C.), reine et grande prêtresse des Macédoniens, avec l’ensemble de ses bijoux et plaques en or qui ornaient ses vêtements, constitue la pièce centrale de l’exposition. En face d’elle, les guerriers porteurs d’or de Arhontikou se tiennent debout dans leurs impressionnantes armures et leurs mystérieux masques funéraires. L’éclat de l’or illumine l’exposition ».

De même, les énigmatiques têtes en terre cuite de démons et dieux utilisées lors des funérailles d’une reine de Aigon revêtent une grande importance, ainsi que les armures complexes, les vases en bronze ornés et les ustensiles, les urnes blanches décorées de magnifiques peintures du 5e siècle av. J.C.. Sans oublier les très exotiques œufs d’autruche, les flacons de parfum et les objets en faïence et en verre multicolore.

V. Tzevelekou

Sources : Journal des Rédacteurs

05/09/2014

 

page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 26/09/2014