Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Unesco - Marbres 02/10/2014

 

 

Pression pour les Marbres par l’intermédiaire de l’Unesco

 

Victoire de la Grèce à Paris, si les britanniques acceptent son arbitrage officiel

 

Une bataille a été gagnée hier soir à Paris, au siège de l’Unesco, après la recommandation unanime du comité intergouvernemental pour la restitution des biens culturels de l’organisme international à l’adresse de la Grèce et de la Grande-Bretagne afin que les deux pays l’acceptent comme arbitre officiel pour résoudre la question du retour des Marbres du Parthénon.

La partie grecque recherchait le moyen d’internationaliser la demande jusqu’à présent bilatérale du retour des Marbres, et l’incitation d’hier d’un organisme avec le prestige de l’Unesco ouvre bien des horizons.

Toutefois, la Grande-Bretagne, qui était représentée par le sous-directeur du British Muséum, n’est pas obligée d’accepter cet arbitrage. Malgré tout, cela représente un moyen de pression supplémentaire.

La préoccupation de la partie grecque, participant à cette réunion particulière en tant qu’observatrice, réside dans le fait que la Grande-Bretagne accepte de participer à la procédure officielle d’arbitrage pour résoudre le problème. A cette fin, le gouvernement grec a demandé aux principaux états-membres du comité de faire pression sur le gouvernement britannique.

«La délégation grecque avait pour objectif la publication d’un communiqué, par lequel des pays tiers exhortent la Grande-Bretagne à accepter la procédure d’arbitrage» a déclaré à Kathimerini le ministre de la Culture M. Konstantinos Tasoulas.

Il y a un an, et à la demande de l’ex-ministre de la Culture Panos Panagiotopoulos, l’Unesco avait adressé une lettre au gouvernement britannique et au directeur du British Muséum, les informant de la demande de la Grèce – que soit activée l’institution de la médiation de l’Unesco pour le règlement du problème des Marbres.

Depuis 1987, les Marbres du Parthénon sont constamment inscrits à l’ordre du jour de chaque réunion du comité pour la restitution des biens culturels à leur pays d’origine. Toutefois, l’institution de l’arbitrage pour la résolution des différents culturels n’a jamais été activée dans l’histoire de l’organisme.

Christina Sanoudou

(Sources : Journal Kathimerini 03/10/2014)

page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 03/10/2014