Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Vins grecs exportation

 

 

Les Allemands amateurs de vins grecs

Défenseurs inébranlables du vin grec mais aussi amis tardifs, les Allemands figurent parmi les quinze nations « en or » qui importent du vin de Grèce, selon les statistiques des Nations Unies pour 2015. « La première place est occupée, avec une grande différence, par l’Allemagne, avec près de 14.000 tonnes. De tout temps, nous avons eu une forte activité d’exportation grâce à l’assiduité de la diaspora grecque » commente pour Kathimerini M. Theodore Lelekas, vice-président de la Fédération mondiale des Journalistes de la presse du vin et fondateur du nouveau site ilovegreekwine.com. Les Etats-Unis se classent à la seconde place (2.230 tonnes), « quelque chose d’impressionnant compte tenu des grandes distances et des législations locales très sévères (chaque État appliquant ses propres règles en matière d’alcool) qui transforment les exportations vers le pays en tâche difficile ».

Il semble, cependant, que les efforts d’extraversion fournis par les vignerons grecs, devenus systématiques depuis le début de la crise, portent leur fruit. Dans la liste, figurent aussi la France avec sa culture vinicole ancestrale, le Canada avec son active diaspora, l’Australie avec les chefs grecs renommés mais aussi la Chine et ses amateurs de vins… Bien entendu, le penchant international qui s’est opéré vers les variétés autochtones a nettement contribué à la bonne performance des exportations. « La Grèce est représentée par quatre ambassadeurs, quatre cépages d’appellation AOP : Le Moschofilero de Mantinia, l’Assyrtiko de Santorin, l’Agiorgitiko de Nemea et le Xinomavro de Naoussa. » souligne M. Lelekas. En prenant en compte, bien sur, la notoriété et la fréquentation de Santorin, les portes pour le Assyrtiko s’ouvrent plus aisément.

En gardant à l’esprit que le secret du succès des exportations est dû, pour beaucoup, aux liens vivaces des amateurs de vins du monde avec les producteurs grecs et les régions vinicoles de Grèce, M. Lelekas a intégré le hashtag #seeyouingreece sur sa page, où sont publiés des informations détaillées, des entretiens vidéo avec des producteurs mais aussi des récits narratifs de voyageurs ayant visité une région vinicole du pays. « D’un côté, nous donnons des idées à ceux qui veulent organiser en toute liberté leur excursion vinicole, de l’autre nous organisons des excursions vinicoles à la demande » explique M. Lelekas qui a essayé de réunir dans une seule page rédigée en anglais toutes les informations sur le vin grec. Les présentations des producteurs comprennent également une présentation des importateurs à l’étranger. « L’objectif souhaité est que l’utilisateur puisse trouver le magasin le plus proche pour le goûter ». La page ne comporte pas de e-shop à proprement parler. « Selon les normes à l’étranger, nous voulons créer des groupes d’amateurs de vin, les célèbres clubs de vins, où tous les mois nous proposerons (et s’ils sont d’accord, nous enverrons) un vin issu d’une région vinicole différente de Grèce » a ajouté M. Lelekas.

 

Ioanna Fotiadi

Sources : journal Kathimerini – 20/01/2017


page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 24/01/2017