Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

J-04/02/2013

 

04 février 2013

Journal Les Echos

Journal Les Echos

Journal Le Figaro

Le Parlement grec dépassé par les incivilités

Périclès, le fondateur de la démocratie, serait outré par le comportement des élus dans l’actuel Parlement grec. Car la tension monte et s’exprime brutalement depuis les élections du 17 juin 2012 et l’arrivée de tout nouveaux députés, notamment du parti d’extrême droite xénophobe, Aube dorée : quolibets, insultes, injures, certains en viennent même aux mains au sein de l’Hémicycle !

« Reste assise toi ! T’es encore bourrée ! » a lancé Ilias Kasidiaris, député d’Aube dorée, à l’une de ses collègues du parti conservateur Nouvelle Démocratie, qui a voulu l’interrompre dans son discours. Ce député a poussé la provocation jusqu’à lire en public un passage du célèbre faux antisémite « Les protocoles des sages de Sion », sans être rappelé à l’ordre.

Le désordre est tel que Vassilis Kapernaros, député populiste, s’est cassé un doigt en tapant sur son pupitre en tentant de calmer un débat particulièrement agité. Rien ne va plus pour Christos Markogianniakis, le vice-président du Parlement, qui, pour sa part, reproche aux élus de voir une flambée de jeans et minijupes, au lieu de se soucier de leur rhétorique parfois choquante. Quelques semaines auparavant, un député de la gauche radicale, l’écrivain Petros Tatsopoulos, se vantait dans une interview avoir accueilli la moitié d’Athènes dans son lit, dans des termes peu châtiés. « Les députés aujourd’hui sont le produit de la colère des Grecs rongés par la crise. Ce n’est pas étonnant », explique Vassilis Daskalopoulos, analyste politique. 

ALEXIA KEFALAS (à Athènes)

 

Journal Le Monde

page précédente

 

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : lundi 04 février 2013