Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Affaires étrangères 11/12/2015

 

 

Ministère des Affaires étrangères

Athènes, 10 décembre 2015

 

 

Adoption par l'Assemblée générale des Nations Unies d'une résolution 

sur "le retour ou la restitution de biens culturels à leur pays d'origine" 

(New York, 9 décembre 2015)

 

Hier, la séance plénière de l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté à l'unanimité, sur initiative de la Grèce, une résolution sur "le retour ou la restitution de biens culturels à leur pays d'origine". Le projet de ladite résolution est soumis par notre pays tous les trois ans et le texte final a été le résultat de consultations systématiques sous la médiation de la Grèce, à la suite des instructions y relatives du ministre des Affaires étrangères, M.  Nikos Kotzias.
La résolution a recueilli un large consensus puisque elle a été soutenue par 74 Etats parmi lesquels figurent tous les Etats membres de l'Union européenne, un nombre important d'Etats de l'Amérique latine ainsi que nombreux Etats arabes et africains.
Cette initiative crée un terrain favorable au retour de biens culturels à leur pays d'origine et renforce les efforts visant à la protection du patrimoine culturel. Ces deux aspects de la résolution sont particulièrement actuels et importants car la destruction d'œuvres d'art et de monuments du patrimoine culturel universel constitue une réalité qui affecte quotidiennement le Moyen-Orient. Par ailleurs, il est communément admis qu'il existe un lien étroit entre le trafic de biens culturels et le financement du terrorisme.
La résolution fait une référence particulière à la "Recommandation de l'Ancienne Olympie" qui invite les Etats membres à se mobiliser pour le retour de biens culturels volés, en faisant explicitement référence au retour des frises du Parthénon. Un autre aspect également important de la résolution est la condamnation de la destruction de monuments du patrimoine culturel mondial dans les zones de conflit armé, y compris les territoires occupés, ainsi que du commerce illicite de biens culturels par de groupes terroristes armés, tels que l'EI.
En tant que berceau de connaissance et de civilisation, la Grèce sera toujours à l'avant-garde de la protection du patrimoine culturel mondial et continuera de promouvoir des initiatives dans ce sens.


page précédente

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 11/12/2015