Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Culture 03/09/2015

 

 

Nouvelles découvertes sur le site de Zominthos

La fouille systématique sur le site de Zominthos à Psiloreiti, découvert par Yannis Sakellarakis, dirigée actuellement par Efi Sapouna-Sakallaraki, progresse à des rythmes soutenus et donne des résultats.

Le site se trouve à une altitude de 1.200 m et constitue le centre le plus haut de la Crète Minoenne. Fondé à l’origine aux environs de 1900 avant J.C. avec les premiers grands palais, il a toujours été habité. Outre un ensemble d’habitations, il devait constituer une sorte d’«annexe» de la grotte Ideon lorsque la grotte n’était pas accessible.

Les fouilles en 2015 ont livré de nouveaux éléments qui éclairent sur le caractère du site. L’architecture de l’ensemble, préservé sur une hauteur de près de 3 m, œuvre d’un architecte intelligent qui ne respectait pas toujours les règles des palais minoens mais prenait en compte les conditions climatiques de la région, est l’un de ces éléments.

Des lieux luxueux construits avec du calcaire blanc brillant, un bassin de purification, de nombreuses ouvertures et des lucarnes laissant entrer la lumière, des salles publiques avec des pupitres et des foyers, des escaliers menant aux étages supérieurs, une grande quantité d’objets, montrent l’importance de l’ensemble et plus particulièrement son rôle politique et économique. Le bâtiment central aurait deux étages et à certains endroits trois.

Les fragments de fresques, mises au jour cette année, représentent faune, flore et éléments architecturaux, faites dans un badigeon fin et réalisées avec une sophistication particulière.

Les objets découverts à Zominthos, tels des autels portables, de grandes haches doubles, des encensoirs en bronze et en argile et des lampes élaborées, des rythons, un morceau d’un bouquetin en pierre, confirment l’usage religieux du lieu.

Des figurines en bronze, les plus importantes de la Crète Minoenne, des sceaux, des colliers en perles, des bagues dont l’une porte une représentation religieuse, sont des témoins des richesses accumulées sur ce site.

Certaines zones peuvent être considérées comme des appartements féminins, en raison de la présence de poids de tisserands pour des métiers à tisser verticaux. Des espaces avec des bancs et des colonnes, dont été sauvées non seulement les bases mais aussi la partie inférieure de la colonne en bois, sont considérés être des salles publiques, tandis que d’autres séparées devaient être réservées au culte.

En plus des habitations et des espaces publics, une zone d’ateliers a été découverte, tel un atelier de céramique avec un énorme four, un atelier de traitement du cristal de roche, ect qui témoignent de la vie en autarcie du lieu. Un grand nombre d’énormes jarres ont été trouvées intactes ou brisées ainsi que des meules qui servaient à l’exploitation de l’énorme richesse de Psiloreiti.

Selon Mme Sapouna-Sakellaraki, des descendants de la dynastie de Knossos ont choisi de vivre à Zominthos de sorte à contrôler la grotte Ideon, mais aussi pour recueillir les produits de la montagne, comme les plantes médicinales et la laine, comme dépeint sur des tableaux à Knossos et rapporté par des sources égyptiennes, qu’ils envoyaient pour les marchés orientaux et égyptiens.

Après la destruction du complexe minoen et après 1450 avant J.C., les Mycéniens ont choisi le même lieu, riche en eau et végétation pour fonder une cité 100 m plus au nord. Tandis que les Romains, exploitant avec une rigoureuse organisation les ruines de Psilireiti, ont construit sur une partie du complexe minoen un bâtiment-caserne après l’avoir pillé.

(Sources : Ministère de la Culture, de l'Education et des Cultes)

page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 07/09/2015