Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Culture - 19/09/2012

 

 

Ministère  de l'Éducation et des Cultes, de la Culture et de l'Athlétisme

Bureau de Presse

Athènes, le 19 septembre 2012

Le ministre adjoint de la Culture, M. Costas Tzavaras, à la suite de réunions d’information avec des fonctionnaires et personnalités de la politique et de la culture au sujet de la question nationale du retour des frises du Parthénon, a annoncé la constitution d’une Commission consultative spéciale. La Commission vise à coordonner les actions et à planifier une stratégie pour le développement d’une politique qui puisse répondre à la gravité de l’objectif national que revêt le retour des frises du Parthénon.

La Commission est composée par Christoforos Argyropoulos, président de la Fondation Melina Mercouri, Elena Korka, archéologue, Irini Stamatoudi, directrice de l’Organisme de la Propriété intellectuelle et Panos Kalogeropoulos, représentant du ministère des Affaires étrangères.

Le ministre adjoint a déclaré «Le droit moral de la Grèce se place au-dessus de toute objection fondée sur des arguments qui sont dilatoires et visent à balayer de la main le principe fondamental universel en vigueur qui édicte l’obligation de la réunification des monuments culturels, c’est à dire qu’ils retournent dans leur pays d’origine. Nous restons fermes dans la revendication d’un objectif national exposé pour la première fois par Melina Mercouri, alors ministre de la Culture, en juillet 1982 à Mexico, lors de la Conférence internationale des Ministres de la Culture de l’Unesco, et nous constituons une commission, qui aura un caractère permanent, avec des personnalités de renom qui, grâce à leur haute formation, leurs grandes connaissances et leur longue expérience dans la question du rapatriement des monuments, ont beaucoup à offrir dans la difficile bataille de la restitution des Marbres. Au nom du long chemin déjà parcouru, nous devons continuer à agir en présentant une position commune unie qui exprime avec clarté et persuasion nos revendications. Notre dette nationale du retour des Marbres et de la réunification des monuments dans le nouveau musée de l’Acropole, l’exige plus que jamais vis à vis de notre héritage culturel.


page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 29/10/2012