Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Finances 22/07/2014

 

 

Ministère des Finances

Bureau de Presse

Nikis 5-7 - 10180 Athènes

Tél. : 210-3332551

press@minfin.gr                                                                                                                                       Athènes, 22 juillet 2014

 

Exécution du Budget Public : 1er semestre 2014

 

Selon les données définitives sur l’exécution du Budget Public, au cours du premier semestre 2014, avec une comptabilité de caisse modifiée, la balance du budget public présente un déficit de 2.419 millions d’euros contre un déficit de 4.991 millions d’euros pour la même période de 2013, l’objectif fixé pour le déficit étant de 3.856 millions d’euros. Le solde primaire a enregistré un excédent de 707 millions d’euros, contre un déficit primaire de 1.511 millions d’euros pour la même période de 2013 alors que l’objectif fixé pour le déficit primaire était de 635 millions d’euros.  

Le montant des recettes nettes du Budget Public s’élève à 23.615 millions d’euros, soit une augmentation de 241 millions d’euros ou 1,0% par rapport à l’objectif fixé.  

Les recettes nettes du Budget ordinaire s’élèvent à 20.646 millions d’euros, supérieures de 65 millions d’euros ou 0,3% par rapport à l’objectif fixé.

Le total des recettes fiscales s’élève à 19.021 millions d’euros, supérieures de 98 millions d’euros ou 0,5% à l’objectif fixé.  

Plus concrètement, les catégories de recettes qui ont dépassé l’objectif fixé pour le 1er semestre 2014 sont :

·     L’impôt sur le revenu des personnes physiques avec 143 millions d’euros ou 5,1%

·     L’impôt sur le revenu des personnes morales avec 170 millions d’euros ou 18,9%

·     L’impôt sur la fortune avec 158 millions d’euros ou 13,6%

·     Les autres impôts directs avec 58 millions d’euros ou 5,6%

·     Autres impôts sur les échanges avec 26 millions d’euros ou 10,4%

·     Autres recettes non fiscales avec 166 millions d’euros ou 9,2%  

Par contre, au cours du 1er semestre 2014, certaines catégories ont connu des retards sur les objectifs :  

·     L’impôt sur le revenu des catégories spéciales de 32 millions d’euros ou 3,7%

·     Les impôts directs des exercices antérieurs de 47 millions d’euros ou 3,4%

·     La TVA sur les produits pétroliers et les produits énergétiques de 129 millions d’euros ou 12,8% et de 230 millions d’euros ou 11,7%

·     La TVA sur les autres produits avec 45 millions d’euros ou 3,6%

·     Les recettes du programme de renforcement de la liquidité en raison de la crise financière de 85 millions d’euros ou 44,6%  

Les remboursements d’impôts se sont élevés à 1.558 millions d’euros, soit une augmentation de 96 millions d’euros par rapport à l’objectif (1.462 millions d’euros).

Les recettes du Budget des Investissements Publics se sont chiffrées à 2.969 millions d’euros, soit une augmentation de 176 millions par rapport à l’objectif fixé.

Les dépenses du Budget de l’Etat s’élèvent à 26.034 millions d’euros et sont inférieures de 1.195 millions d’euros par rapport à l’objectif fixé de 27.230 millions d’euros.  

Plus particulièrement, les dépenses du Budget ordinaire se chiffrent à 23.672 millions d’euros et ont été réduites par rapport à l’objectif à hauteur de 1.240 millions d’euros, en raison principalement de la réduction des dépenses primaires de 943 millions d’euros par rapport à l’objectif fixé de 21.000 millions d’euros.  

Les dépenses du Budget ordinaire ont diminué par rapport à la même période de 2013 de 2.120 millions d’euros soit 8,2 %. Cette diminution est due principalement à la réduction de l’ensemble des dépenses primaires de 1.350 millions d’euros ou 6,3% par rapport à la même période de 2013, malgré des dépenses en augmentation de 247 millions d’euros pour le règlement du dividende social, 31 millions d’euros au titre de la prime chauffage, 16 millions d’euros pour les allocations famille nombreuse, 54 millions d’euros alloués à des antennes de soins médicaux et 51 millions d’euros pour l’organisation des élections.  

Les dépenses du Budget des Investissements Publics se sont chiffrées à 2.362 millions d’euros, supérieures de 44 millions par rapport à l’objectif fixé (2.318 millions) et de 590 millions par rapport à la même période l’année précédente.


page précédente  

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 22/07/2014