Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Finances 25/02/2014

 

 

Ministère des Finances

Bureau de Presse

Nikis 5-7

10180 Athènes

Tél. : 210-3332551

press@minfin.gr                                                                                                                                     Athènes, 25 février 2014

 

 

Exécution du Budget Public

janvier 2014

 

Selon les données définitives sur l’exécution du Budget Public, pour le premier mois de l’année 2014,avec une comptabilité de caisse modifiée, la balance du budget public présente un excédent de 619 millions d’euros contre un excédent de 177 millions d’euros pour la même période de 2013, l’objectif fixé étant de 719 millions d’euros. Le solde primaire a enregistré un excédent de 835 millions d’euros, contre un excédent primaire de 415 millions d’euros pour la même période de 2013 alors que l’objectif fixé pour l’excédent primaire était de 955 millions d’euros.

Le montant des recettes nettes du Budget Public s’élève à 4.450 millions d’euros, soit une baisse de 353 millions d’euros ou 7,3% par rapport à l’objectif fixé.

Les recettes nettes du Budget ordinaire s’élèvent à 4.418 millions d’euros, inférieures de 249 millions d’euros ou 5,3% par rapport à l’objectif fixé.

Le total des recettes fiscales s’élève à 4.314 millions d’euros, inférieures de 202 millions d’euros ou 4,5% par rapport à l’objectif fixé.

Plus concrètement, les catégories de recettes qui ont dépassé l’objectif fixé pour janvier 2014 sont :

L’impôt sur le revenu des personnes physiques avec 42 millions d’euros ou 5,6%

L’impôt sur le revenu des catégories spéciales avec 72 millions d’euros ou 60%

Les autres impôts directs avec 135 millions d’euros ou 138,6%, principalement issus de l’encaissement de la Taxe sur les Signes extérieurs de richesse

La TVA sur les autres produits avec 92 millions d’euros ou 7,2%

Les recettes non fiscales avec 125 millions d’euros ou 78,4%

Par contre, au mois de janvier, certaines catégories ont connu des retards sur les objectifs :

L’impôt sur le revenu des personnes morales de 192 millions d’euros ou 95,3%

Les impôts directs des exercices antérieurs de 158 millions d’euros ou 29,7%

La TVA sur les produits pétroliers et les produits énergétiques de 111 millions d’euros ou 38,4% et de 21 millions d’euros ou 5,7%

Les remboursements d’impôts se sont élevés à 295 millions d’euros, soit une augmentation de 196 millions d’euros par rapport à l’objectif fixé de 99 millions d’euros.

Les dépenses du Budget de l’Etat s’élèvent à 3.831 millions d’euros et sont inférieures de 253 millions d’euros par rapport à l’objectif fixé de 4.084 millions d’euros.

Plus particulièrement, les dépenses du Budget ordinaire se chiffrent à 3.523 millions d’euros et ont été réduites par rapport à l’objectif à hauteur de 460 millions d’euros, en raison principalement de la réduction des dépenses primaires de 405 millions d’euros par rapport à l’objectif fixé de 3.356 millions d’euros.

Les dépenses du Budget ordinaire ont diminué par rapport à la même période en 2013 de 666 millions d’euros soit 15,9%. Cette diminution est due principalement à la réduction de l’ensemble des dépenses primaires de 980 millions d’euros ou 24,9% par rapport à la même période de 2013 malgré l’augmentation des dépenses d’abattement des garanties pour les organismes du gouvernement central de 347 millions d’euros par rapport à la même période en 2013.

Les dépenses du Budget des Investissements Publics se sont chiffrées à 308 millions d’euros, soit 208 millions de plus que l’objectif fixé (100 millions) et 241 millions de plus par rapport à la même période l’année précédente.

Par conséquent, l’excédent primaire du Budget Public présente une augmentation par rapport à la même période de 2013, malgré les augmentations de remboursement d’impôts et les dépenses en augmentation du Budget des Investissements Publics.

L’exécution du budget confirme que les objectifs des finances publiques, tant en terme de Programme que de Système Européen de Comptes seront atteints.

Selon le Budget 2014 voté, le résultat primaire en 2013 est attendu, avec l’incidence du soutien des institutions financières, à hauteur de 19.102 millions d’euros ou 10,4% du PIB, à présenter un déficit de 15.184 millions d’euros ou 8,3% du PIB.

Par conséquent, l’incidence du soutien des institutions financières, le résultat primaire est estimé excédentaire de 3.918 millions d’euros ou 2,1% du PIB. En se basant sur la méthodologie du Programme de Politique Economique, le résultat primaire du Gouvernement Central, selon le Budget Public 2014, est attendu se chiffrer à 812 millions d’euros ou 0,4% du PIB, largement supérieur à l’objectif du Budget qui prévoyait un excédent primaire nul.


page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 07/03/2014