Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Premier ministre 03/06/2016

 

 

Allocution du Premier ministre Alexis Tsipras et réponse du Premier ministre français Manuel Valls à son arrivée au Palais Maximou

 

Athènes 3 juin 2016

A. Tsipras : Votre visite en Grèce, après la visite du Président de la République M. Hollande à la fin de l’année dernière, confirme la relation de travail très étroite et la compréhension mutuelle entre nos deux pays. C’est un fait que la Grèce et la France partagent des valeurs communes. Et nous nous sommes trouvés à de nombreuses reprises sur la même voie européenne, défendant, ensemble, les conquêtes démocratiques de nos deux peuples et une vision d’une Europe avec une cohésion sociale.

Cette histoire commune, cette démarche commune nous la poursuivons aujourd’hui. Votre gouvernement s’est tenu, dans des moments difficiles, aux côtés de la Grèce, du peuple grec, l’été dernier et il est de notre devoir, à tous, de le reconnaître. Et je pense que votre présence ici aujourd’hui, vous avez insisté pour que cette visite ait lieu et ne soit annulée – malgré les difficultés et les difficultés météorologiques auxquelles vous êtes confronté ces derniers jours – marque le soutien sans faille de ce parcours commun et de coopération entre nos pays.

Je voudrais vous remercier chaleureusement pour cela et vous assurer que vous arrivez à une période où la Grèce a désormais passé les moments difficiles de l’année dernière. Nous tournons la page. Nous pouvons faire montre de plus d’optimisme pour l’avenir. Maintenant, donc, nous devons planifier les étapes du retour à la croissance avec une justice sociale. Votre soutien dans cette nouvelle ère sera aussi important que celui que vous nous avez apporté lors de la dernière période difficile.

M. Valls : Monsieur le Premier ministre, cher Alexis, merci pour votre accueil, à l’Ecole française d’Archéologie, nous avons vu à l’instant il y avait une très belle plaque qui disait que cet Institut, cette École, a été créé en l’honneur, en l’amitié à la Grèce antique et mon amitié aussi à la Grèce moderne, 150 ans plus tard je pense que c’est toujours valable. Nous avons soutenu la Grèce pour qu’elle reste dans la zone euro, nous avons soutenu vos réformes courageuses parce que nous pensons que la Grèce est au cœur de l’Europe, bien sur par son histoire, par ses valeurs mais aussi par le rôle qui peut être le sien aujourd’hui. Et pour les Grecs qui ont beaucoup souffert de la crise économique mais aussi pour la France et pour l’Europe, Nous avons besoin de la Grèce, il y a une étape qui vient d’être franchie, nous avons une période de croissance pour les investisseurs, pour les investisseurs français bien sur et tous les investisseurs. Et je l’espère une période de croissance, d’emplois, d’espoir pour les Grecs, Nous étudions ensemble de nombreux dossiers pour l’avenir de l’Europe, comme les questions liées à la crise des réfugiés, nous n’oublions pas que la Grèce est en première ligne, la France apporte cette solidarité, pour construire un modèle de croissance soucieux des droits des salariés et des citoyens. Merci pour votre accueil. Vous pouvez compter sur nous une nouvelle fois et la Grèce et la France, ensemble, avancent dans de nombreux domaines comme la culture, l’enseignement, la jeunesse. Cette visite est aussi placée sous le sceau de la confiance et de l’espoir. Merci

* * * * * * 

A l'issue de l'entretien, le Premier ministre grec Alexis Tsipras et son homologue français Manuel Valls ont signé une Charte de Partenariat Stratégique Grèce-France.

page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 03/06/2016