Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Premier ministre 12/05/2016

 

 

Extraits du discours du Premier ministre Alexis Tsipras devant la 24ème Assemblée Générale de l’Association des Entreprises de Tourisme Grecques

 

Athènes – 12 mai 2016

 

Je tiens à remercier l’ensemble des acteurs du secteur du Tourisme, un secteur qui a été une source d’optimisme pour l’endurance de l’économie grecque durant les difficiles années de la crise et sera de nouveau le fer de lance de la nouvelle perspective de croissance qui s’ouvre pour notre pays.

Le Tourisme représente 10% de notre PIB, tandis que ses retombées économiques ont un effet dynamique sur de nombreux autres secteurs, surtout grecs, qui atteignent 25% du PIB – soutenant dans le même temps l’emploi dans au moins 200 catégories professionnelles.

L’année dernière a battu tous les records avec 26 millions d’arrivées. Notre objectif battre ce record avec encore plus d’arrivées.

Pour commencer, je me référerais à deux points qui sont à la fois une demande constante du secteur du tourisme et un devoir de l’Etat : l’assurance d’un environnement de stabilité économique et sociale et la garantie de la sécurité. Je profite de cette tribune pour lancer ce message au pays et à l’étranger que la Grèce est et restera un pays stable et sûr. La Grèce entre dans une nouvelle ère, celle de la croissance et de l’optimisme. Nous savons tous que nous sommes confrontés à de grands défis qui, bien souvent, nous dépassent. Nous vivons dans le plus bel endroit de la turbulente Méditerranée, dans une Europe qui vit aujourd’hui une crise aigue de sécurité. Et pourtant, nous avons réussi à faire de la Grèce un point de référence. Un phare de stabilité et de sécurité dans une région déstabilisée.

Et nous avons réussi en insistant sur les principes et en respectant un plan méthodique. Avec une politique étrangère multidimensionnelle. Nous avons tissé des relations et corrigé des fautes dans nos relations avec des pays voisins – comme l’Egypte, la Turquie, Israël – et au-delà comme la Russie, l’Iran et d’autres pays du Moyen-Orient.

Et nous devions et nous devons aussi gérer une question universelle, la crise des réfugiés.

Notre attitude a prouvé notre responsabilité, a montré l’esprit grec et les valeurs de notre pays et de son peuple. Nous avons montré que la Grèce peut accueillir 30 millions de visiteurs tout en offrant un refuge à des milliers de persécutés. Nous avons démontré que l’hospitalité grecque n’est pas un stéréotype de promotion touristique en quête de rédemption mais un facteur de l’identité grecque qui remonte à Xenios Dias et fut façonné par la suite avec le message essentiel de l’amour chrétien et de la charité envers son prochain.

Les images de Lesvos – lors de la visite du Pape et du Patriarche – ont marqué indélébilement la conscience de la communauté internationale de cette réalité. Elles ont donné de l’éclat à l’image internationale de notre pays et soutenu les efforts qu’il déploie afin d’aborder son avenir avec optimisme. Je fermerai cette parenthèse sur les réfugiés en disant aux professionnels du tourisme que leurs préoccupations vont s’apaiser. Les réfugiés sont évacués avec méthode du port du Pirée. La situation dans les îles se régularise avec la réduction des flux depuis la Turquie tandis que dans un geste de soutien pratique aux îles situées en première ligne qui ont supporté tout le poids de la crise, nous avons augmenté le nombre de nuitées prévues dans le programme de tourisme social.

Avec ce dernier point, permettez-moi d’énumérer les principaux axes de notre stratégie pour le Tourisme dans les mois à venir, en commençant avec l’effort pour attirer les visiteurs étrangers.

> Dans le cadre de notre politique pour le tourisme, nous visons l’augmentation de notre part sur le marché russe.

Nous avons renforcé notre présence dans les salons et manifestations en Russie de sorte à atteindre notre objectif. Nous sommes entrain de traiter la question des nouveaux visas et des données biométriques afin d’éviter d’éventuels retards et des annulations de la part de touristes russes.

> Nous augmentons notre part de marché en Amérique du Nord ainsi que dans de nouveaux pays prometteurs tels la Chine et l’Inde.

Déjà l’activation de vols directs plus fréquents en provenance de et vers les Etats-Unis, la Chine et la Russie va dans ce sens.

> En plus, les évolutions géopolitiques en Syrie, Turquie et dans la région plus large de la Méditerranée Orientale nous donnent l’occasion de nous ouvrir vers des pays comme l’Egypte, l’Iran et les autres pays Arabes.

A cette fin, le ministère du Tourisme a déjà pris les mesures appropriées afin de promouvoir notre produit touristique sur les nouveaux marchés.

> Nous promouvons l’extension de la période touristique.

Par exemple, la proclamation de l’année 2016 Grèce-Russie est une opportunité importante pour le renforcement du tourisme Monastique. En même temps, la revalorisation de nos villes-destinations sur le marché mondial des city-breaks privilégiera les marchés locaux pour la restauration et l’hébergement.

> Avec l’amélioration imminente du plan d’aménagement et des procédures d’octroi de licences facilitées, les perspectives d’investissements plus importants dans le tourisme de luxe augmentent.

En même temps, le personnel scientifique hautement qualifié de notre pays et la diversité du paysage grec favorisent le développement et la diversification du produit touristique par le biais d’autres formes alternatives de tourisme en dehors des loisirs. Comme par exemple, le tourisme archéologique, l’agrotourisme, les échanges éducatifs, le tourisme de randonnée et d’alpinisme, le rafting et bien d’autres.

> Le renforcement des infrastructures, la création de nouvelles marinas, le renforcement de l’activité des croisières créeront des bases solides pour la poursuite de l’amélioration du tourisme.

Dans ce sens, nous avons déjà intégré de nombreux travaux d’infrastructures dans le plan Juncker et en parallèle, nous nous orientons vers un financement par le biais du Cadre de Référence Stratégique National pour la création de marinas, de centres de tourisme thermal, de centres de congrès, de terrains de golf et autres activités d’investissements qui permettront de renforcer l’empreinte de la marque grecque sur la carte du tourisme mondial.

Nous réussirons grâce à une coordination des parties prenantes, donc notre première priorité réside dans la meilleure coopération possible de tous, ministères, autorités locales et organismes afin d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés et de redonner une image positive au pays.

Les perspectives pour le tourisme grec sont inépuisables et l’achèvement de l’évaluation créé un cadre stable pour son développement ultérieur.

Je partage pleinement l’inquiétude et les difficultés nées de l’adoption de certaines mesures désagréables prises sous la pression incessante des créanciers. Je veux cependant que tous ensemble, nous pensions à ce qu’il serait advenu si le gouvernement grec avait accepté sans réserve et sans de difficiles négociations, les propositions initiales telles qu’elles avaient été formulées. Par exemple, la proposition initiale des institutions au sujet de la TVA sur l’hébergement était de l’augmenter à 23%, et non aux 13% que nous avons négociés. En outre, nous devons tous savoir que nous avons été amenés à accepter la proposition d’augmenter le taux de TVA d’un point de sorte à éviter la proposition initiale qui était d’augmenter les tarifs de l’électricité et de l’eau de 13% à 23%. Vous comprenez les conséquences d’une telle mesure catastrophique tant pour le tourisme que pour l’ensemble des citoyens. Je veux, enfin, parler de la taxe sur la nuitée, une taxe qui existe déjà dans d’autres pays méditerranéens comme l’Italie et l’Espagne. Malgré l’insistance des créanciers nous avons réussi à reporter son application à 2018. Et je pense que c’est important, ainsi les tours opérateurs pourront faire leur planification sans charges supplémentaires pour 2016 et 2017.


page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 20/05/2016