Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Présidence 04/04/2016

 

 

Présidence de la République

Bureau de Presse

 

Extraits du discours prononcé par le Président de la République M. Prokopis Pavlopoulos lors de la célébration des 35 ans de fonctionnement de l’école greco-française « Eugène Delacroix »

04 avril 2016

 

« En réponse à votre aimable invitation, permettez-moi d’énumérer, à titre indicatif naturellement, six points qui ont tissé les liens qui ont construit une relation solide entre la Grèce et la France, du passé à aujourd’hui mais aussi pour l’avenir.

  1. Le 23 mars 1821, deux jours avant la déclaration officielle de la Révolution et du Soulèvement de 1821, le Sénat de Méssinie, en présence de la quasi-totalité des Notables de l’époque (Kolokotronis, Petrobeis, Mavromihalis, etc) s’est adressé aux Nations Civilisées d’Europe et a fait appel à leur soutien pour la libération des Grecs du joug turc, en s’appuyant sur l’appel de la Déclaration française des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789. Surtout pas sur le triptyque « Liberté, Égalité, Fraternité ».

  2. L’École Française d’Archéologie, depuis 1846, a grandement contribué à la découverte du patrimoine archéologique de la Grèce, et, au-delà, à l’émergence de l’Esprit Antique Grec comme pilier essentiel de la Culture moderne, en particulier de la Culture Européenne.

  3. Les voyageurs français, avec l’emblématique Chateaubriand, en rendant, avec leurs œuvres magistrales, hommage à la Grèce diachronique, ont fait de l’Europe une associée à la contribution sans pareille du peuple Grec et de la Nation Grecque à l’histoire de l’Humanité, en particulier dans le façonnement de la Culture moderne et de la Démocratie moderne.

  4. Les combats communs Grèce-France tant durant la Première que durant la Seconde Guerre Mondiale, ont montré l’attachement des deux Nations et Peuples aux idéaux de Paix et d’Humanisme, qui sont à la fois les fondements du cheminement de l’Humanité vers l’avenir qu’elle mérite et les garanties pour sa défense contre les représentants de la nouvelle barbarie, les terroristes djihadistes qui commettent des crimes contre l’Humanité.

  5.  À la fin des années ’70, la France a été la plus fervente alliée dans le parcours vers l’adhésion aux, alors, Communautés Européennes, aujourd’hui Union Européenne. Et, ici, je tiens à souligner ceci :

    1. La France a offert le refuge démocratique le plus accueillant aux partisans Grecs qui ont lutté pour la chute de la junte de 1967.

    2. L’avion présidentiel du Président français Valery Guiscard d’Estaing a transporté à Athènes l’initiateur du rétablissement de la Démocratie en Grèce et de son adhésion à la Famille européenne, Konstantinos Karamanlis.

  6. Enfin, et en me basant sur mon expérience personnelle, j’ajoute que la France est le pays, en particulier par la voix du Président de la République Française M. François Hollande, qui a grandement contribué, au cours de l’été 2015, à ce que la Grèce reste un membre à part entière de l’Union Européenne et de son noyau dur, la zone euro.

Ces liens indéfectibles entre la Grèce et la France sont résumés, d’une manière unique, dans une phrase d’André Malraux, extraite de son discours prononcé lors de la première illumination de l’Acropole le 28 mai 1959 : « Une Grèce secrète repose au cœur de tous les hommes d’Occident ».


page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 08/04/2016