Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Présidence 20/10/2015

 

 

Rencontre du Président de la République M. Prokopis Pavlopoulos avec les professeurs Louis Godart et Dusan Sidjanski 

pour le retour des Marbres du Parthénon au Palais Présidentiel

 

Athènes - 20 octobre 2015

 

Le Président de la République M. Prokopis Pavlopoulos a rencontré, aujourd’hui, le Professeur d’Archéologie et Helléniste M. Louis Godart, Conseiller du Président de la République italienne pour les questions culturelles et Président du Comité italien pour le retour des Marbres du Parthénon et le Professeur Dusan Sidjanski, Président du Comité Helvétique et Vice-président du Comité International pour le retour des Marbres du Parthénon.

Les deux professeurs ont offert au Président de la République leurs ouvrages ainsi que des publications du Parlement Européen concernant le retour des Marbres.

A l’issue de l’entretien, le Président de la République a déclaré :

« Je veux, au nom des Citoyens Grecs, vous remercier tous les deux très chaleureusement. En qualité de scientifiques mais aussi en tant que membres, respectivement, en Italie et en Suisse, des Comités pour le retour des Marbres du Parthénon. Pour nous, pour la Grèce, ce que vous faîtes revêt une très grande importance, mais je pense aussi pour la culture dans le monde. Je veux que vous sachiez que vous le faîtes, je le répète, non seulement pour la Grèce mais aussi pour la culture dans le monde en général.

Peut-être que certaines personnes ont des doutes en disant : « Mais si les Marbres du Parthénon retournent en Grèce alors il faudra que toutes les antiquités qui se trouvent dans des musées à travers le monde retournent dans leur pays d’origine ». Je tiens à souligner que cette allégation est erronée. Le Parthénon revêt un caractère unique pour toute l’Humanité. Il est l’unicité de la culture grecque, particulièrement au 5ème siècle avant J.C., un fait qui est reconnu non seulement par nous les Grecs et par vous les scientifiques.

Je tiens à rappeler qu’André Malraux le 28 mai 1959 fut le premier à mettre l’accent sur cette unicité. Puis, quand a eu lieu la première illumination de l’Acropole, André Malraux, en qualité de représentant du Gouvernement français, a parlé dans un discours monumental de la substance et de l’importance du Parthénon et de ses Sculptures. Là il a dit que le Parthénon symbolise quelque chose d’unique pour la culture de l’humanité en général : « L’Acropole est le seul endroit dans le monde habité simultanément par l’esprit et le courage ».

Par conséquent, d’une part il est nécessaire que les Marbres reviennent parce qu’ils appartiennent à un monument unique. Ils n’ont leur place nulle part ailleurs, seulement là où ils peuvent symboliser ce que symbolise le Parthénon. D’autre part, ils doivent revenir parce que sans ses Marbres le Parthénon ne peut être pour le visiteur ce pourquoi il pourrait et devrait être pour enseigner. Pour enseigner quelque chose dont nous avons davantage besoin aujourd’hui, dans un monde actuel, plus dur que jamais. Enseigner, c'est-à-dire, ce que signifie la Démocratie, la Liberté, l’Homme.

Parce que, donc, vous contribuez grandement à cet effort, je vous remercie, au nom du Peuple Grec, chaleureusement. Nous lutterons ensemble jusqu’au bout. Et j’espère et souhaite que cet effort connaisse un dénouement heureux.


page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 27/10/2015