Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Ainos

 

 

Le Parc National de Ainos

 



Année de fondation : 1962

Superficie : 2.862 ha

Type : Montagnes sud-européennes


Renseignements : 

Service des forêts de Céphalonie 

tél. : 00302-671022993


Sur l’île de Céphalonie, dans la mer Ionienne, proche d’Argostoli et de Sami, se niche le plus petit des parcs nationaux de Grèce, le parc national de Ainos.

Il a été fondé dans le but de protéger de tout hybridisme, l’espèce endémique locale de sapin, le sapin d’Apollon (Abies Cephalonica), qui couvre une superficie de 1.973 ha. Dans cette forêt de pins, on peut trouver différentes espèces à feuilles larges et des arbustes comme le poirier faux-amandier (Pirus amygdaliformis), l’aubépine (Craetagus), etc.



De fantastiques arbustes couvrent une superficie de 646 ha se situant principalement sur la montagne Roudi constituant un espace à part à l’intérieur du noyau du parc. Sur les plus hautes zones alpestres rocheuses dominent les épineuses de type astragale (Astragalus Cephalonicus et Astragalus augustifolius). L’expansion de la sauge de Jérusalem (Phlomis fructicosa) y est très importante. Ce parc protège une flore endémique dont la violette de Céphalonie (Viola heterophylla).



La faune du parc national, à la diversité d’espèces réduite, est néanmoins importante pour l’île. On compte quelques mammifères, corvidés et falconidés, comme le renard (Vulpes vulpes), la fouine (Martes foina), le lièvre d’Europe (Lepus europaus), etc, ainsi que quelques espèces d’oiseaux comme la perdrix Bartavelle (Alectoris graeca), le circaète Jean le Blanc (Circaetus gallicus) et différents oiseaux migrateurs.

Récemment, le pic noir (Drycopus martius) a été découvert, sorte de pivert que l’on ne trouve dans aucune autre île de la Méditerranée.

Une horde de chevaux de la race Equus cabalus a trouvé refuge dans le parc et y vit à l’état semi-sauvage.

La combinaison mer et montagne, associée à une richesse florale rare, offrent un intérêt tout particulier au visiteur du parc. Son accès est facilité par la route reliant Sami à Argostoli. A l’intérieur du parc, il n’y a ni hôtels, ni refuges.


Haut de page

Page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 11/02/2015