Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Mécanisme d'Anticythère

 

 

30/09/2011

Exposition "Anticythère, l'énigmatique machine surgie du fond des temps" - Paris du 10 octobre 2011 au 30 juin 2012 (plus)

09/01/2010

Exhibition on Antikythera mechanism in Athens (plus)

An exhibition entitled "The mechanism of Antikythera - A tour of astronomy and ancient technology", referring to one of the most important technological objects of the ancient world, is on display at the National Research Institution in Athens in the framework of European research program "Hephaestus" (Hellenic Philosophy, History and Environmental Science Teaching Under Scrutiny).

The visitors of the exhibition, which will run until January 25, will learn about the history of the mechanism and prevailing opinions on ancient astronomy and technology which are necessary for the understanding of the the function of the mechanism as well as 3D pictures from the interior of the mechanism via the use of modern technology.

The Antikythera mechanism is believed to be an ancient mechanical calculator (also described as a "mechanical computer") designed to calculate astronomical positions. It was discovered in the Antikythera wreck off the Greek island of Antikythera, between Kythera and Crete, and has been dated to about 150-100 BC. Technological artifacts of similar complexity appeared a thousand years later.

Sometime before Easter 1900, Elias Stadiatis, a Greek sponge diver, discovered the wreck of an ancient cargo ship off Antikythera Island at a depth of 42 m (138 ft). Sponge divers retrieved several statues and other artifacts from the site. The mechanism itself was discovered on May 17, 1901, when archaeologist Valerios Stais noticed that a piece of rock recovered from the site had a gear wheel embedded in it. Examination revealed that the "rock" was in fact a heavily encrusted and corroded mechanism that had survived the shipwreck in three main parts and dozens of smaller fragments. The device itself was surprisingly thin, about 33 cm (13 in) high, 17 cm (6.7 in) wide, and 9 cm (3.5 in) thick, made of bronze and originally mounted in a wooden frame. It was inscribed with a text of over 2,000 characters, many of which have only just recently been deciphered.

24/03/2009

Présentation de la machine d'Anticythère

Une copie de la Machine d'Anticythère, réalisée par l'Université de Thessalonique, a été présentée lundi à l'amphithéâtre "Périandros le Corinthien", lors d'une manifestation organisée par l'Association culturelle de l'Observatoire Stéphanios et la municipalité de Téneas, à l'occasion de la commémoration de l'Année mondiale de l'Astronomie.

Grâce aux données accumulées sur la structure interne de la machine, le mécanisme est connu en détail. Son fonctionnement est lui moins bien connu. Cette machine de bronze, de forme circulaire, actuellement fragmentée en 3 parties principales exposées au Musée Archéologique d'Athènes, occupe le volume d'un petit boîtier haut de 21 cm, large de 16 et épais de 5 (dimensions d’un livre de taille moyenne). Elle est composée de plus de 82 éléments dont une trentaine de roues dentées. Elle devait probablement être actionnée à la main ou par un système hydraulique. Son fonctionnement se base sur les mouvements différentiels des engrenages permettant de "calculer" la position des astres à un moment donné.

22/10/2008

Streaming video: Antikythera

23/10/2008

(Grèce hebdo)

Le mécanisme d’Anticythère révèle ses secrets 

Le Centre Ionique, en collaboration avec le Musée Archéologique National, organise, du 22 octobre au 14 décembre, une exposition unique afin de présenter au public le mécanisme renommé d’Anticythère. Le mécanisme d’Anticythère (un ancien objet mécanique découvert en 1900 dans le naufrage d’un ancien navire près d’Anticythère et commencé à être déchiffré ces dernières années) réécrit l'histoire de la technologie antique, non seulement pour la Grèce, mais pour le monde entier. Pendants plusieurs années, une équipe de spécialistes a étudié le mécanisme et, en 2006, a annoncé que celui-ci pouvait prédire les éclipses des décennies à l'avance et a également été utilisé pour enregistrer le cycle de quatre ans entre les Jeux Olympiques.

Au Centre Ionique, les visiteurs auront l'occasion d’observer cet objet extraordinaire, d'expérimenter avec des modèles de calcul et d’utiliser le logiciel mis au point pour révéler les gravures sur la surface du mécanisme, effacées par le temps. 

GoCulture.gr: The Antikythera Mechanism reveals its secrets

09/2008

"Le mécanisme d'Anticythère enfin décrypté" (Science et Vie)

01/08/2008

"Un calendrier astronomique et olympique vieux de plus de deux mille ans" (Le Monde)

01/08/2008

"Research links ancient "analog computer" to Archimedes" (International Herald Tribune)

07/08/2008

(GNA)

 

Olympic link to a 2.100 year old calculator 

More than a hundred years ago an extraordinary mechanism was found by sponge divers at the bottom of the sea near the island of Antikythera. It astonished the whole international community of experts on the ancient world. Was it an astrolabe? Was it an orrery or an astronomical clock? Or something else? For decades, scientific investigation failed to yield much light and relied more on imagination than the facts. However research over the last half century has begun to reveal its secrets. The Antikythira mechanim dates from approximately the 1st century B.C. and is the most sophisticated mechanism known in the ancient world. Nothing as complex had been manufactured for the next thousand years.

A new paper from the Antikythera Mechanism Research Project (www.antikythera-mechanism.gr) is published in the prestige science journal Nature on July 31st 2008. It reveals surprising results on the back dials of the Antikythera Mechanism - including a dial dedicated to the four-year Olympiad Cycle of athletic games in ancient Greece.

Antikythera Mechanism: Frequently Asked Questions; World Media Reports - Google: Scientists unlock new secrets of Antikythera mechanism

Secretariat General of Information: World Media on Greece - Highlights

14/04/2008

(GNA)

The Antikythera Mechanism 

The machine salvaged from a shipwreck a century ago, off the island of Antikythera, which was named the Antikythera Mechanism, is finally yielding up its secrets, revealing a computer of remarkable sophistication for a device constructed long before the birth of Christ. Until recently, x-ray analysis was used to unravel its complex mysteries. Nowadays, a new initiative called "The Antikythera Mechanism Research Project," which consists of an international collaboration of academic researchers, reassesses the function and significance of the Antikythera Mechanism. The project is supported by the Universities of Athens and Thessaloniki, Cardiff Univesity, the National Archaeological Museum and Hewlett-Packard. In 2006, the Antikythera Mechanism Research Project organized a conference in Athens to present the project’s research findings. The conference coincided with the publication of the first results at the journal "Nature". On April 7 2008, the research project team gave a presentation of the latest developments regarding the Project.

23/12/2006

"En Grèce, l'heure n'attend pas le nombre des années" Marianne

14/12/2006

"Le plus ancien calculateur du monde" Le Point

11/12/2006

"Les Grecs, pionniers des mécanismes astronomiques" Le Figaro

01/12/2006

"Le mystérieux mécanisme d'Anticythère remet à l'heure la science des Grecs" Le Monde

ANTIKYTHERA SECRETS REVEALED 

The international conference "Decoding the Antikythera Mechanism - Science and Technology in Ancient Greece" has ended. “Nature” science journal reported on the conference (Jo Marchant: "In search of lost time") that “the ancient Antikythera Mechanism challenges our assumptions about technology transfer over the ages.” The conference abstracts can be downloaded from:  www.antikythera-mechanism.gr/documents/abstracts.doc

 

Astronomie : le mécanisme grec d'Anticythère extrêmement complexe (étude) 

PARIS, 29 nov 2006 (AFP) - Le célèbre mécanisme de calcul astronomique grec d'Anticythère, datant du deuxième siècle avant notre ère, est beaucoup plus sophistiqué que l'on ne pensait jusqu'à présent, révèle un nouvel examen réalisé aux rayons X dont les résultats paraissent jeudi dans la revue Nature.

Cet instrument, dont les éléments ont été découverts en 1900 dans l'épave d'un navire romain près de l'îlot d'Anticythère, entre le Péloponnèse et la Crète, est une énigme. Son mécanisme, capable de calculer de nombreux phénomènes célestes comme les phases de la lune, était beaucoup plus complexe que les appareils connus utilisés un millénaire plus tard.

Une observation extrêmement poussée de la surface de la boite protectrice et une tomographie (exploration radiologique) aux rayons X à haute résolution et en trois dimensions ont permis de
reconstituer les fonctions des engrenages et de doubler le nombre d'inscriptions déchiffrées, rapporte l'équipe du Pr Mike G. Edmunds, de l'Université de Cardiff (Grande-Bretagne). "C'était un instrument remarquable", recelant "une grande sophistication technique", a fait remarquer à l'AFP le Pr Edmunds
dans un entretien téléphonique. "On peut dire que l'on ne connaît rien de similaire produit pendant le millénaire suivant", s'est-il émerveillé.

Disposant de quatre fonctions, selon le scientifique, "il pouvait par exemple prédire les positions de la Lune et du soleil dans le ciel, les phases lunaires (...) la vraisemblance des éclipses solaires et lunaires..." Sa capacité à calculer la position de la Lune "avec une remarquable finesse a été une des principales surprises", a-t-il ajouté, car "il ne s'agit pas d'un mouvement uniforme, elle se meut à des vitesses différentes selon les périodes". Le mécanisme d'Anticythère, un instrument en bronze, est composé d'un arrangement complexe d'au moins 30 engrenages de précision, placés dans une boite en bois couverte d'inscriptions. Mais il a été retrouvé dans un tel état que ses fonctions ont toujours été très controversées.

Le texte inscrit sur la boite concerne l'astronomie et contient de nombreux chiffres qui pourraient être liés aux positions des planètes. Les engrenages, quant à eux, sont une représentation mécanique d'une théorie de cette époque, énoncée par Hipparque, voulant que les irrégularités du mouvement de la Lune dans le ciel étaient causées par son orbite elliptique. Ces nouvelles analyses extrêmement poussées réalisées par les auteurs internationaux (Britanniques, Américains, Grecs) de l'article ont permis de faire remonter sa construction entre 150 et 100 avant notre ère, soit un peu plus tôt que l'on ne pensait.

"S'agit-il du dernier mot sur le mécanisme d'Anticythère ? Certainement non, mais cette étude nous fournit un nouveau modèle, des tas de nouvelles données pour de nouvelles recherches", souligne dans un commentaire François Charette, de la Ludwig-Maximilians-Universitat de Munich (Allemagne).

AFP 291800 GMT NOV 06

 

ANTIKYTHERA SECRETS REVEALED 

Decoding The Antikythera Mechanism: Science and Technology in Ancient Greece," a conference taking place in Athens, is devoted solely to a 2,000 year old bronze artefact that has puzzled and baffled scientists for more than 100 years. The calculating machine salvaged from a shipwreck a century ago, off the island of Antikythera, is finally yielding up its secrets, revealing a computer of remarkable sophistication for a device constructed long before the birth of Christ.  An Anglo-Greek team has, according to reports, found the solution to the device's secrets. 

International Media Coverage:

Washingtonpost (USA) - Fragments an Ancient Computer

Scientific American (USA) - Unique Marvel of Ancient Greek Technology Gives Up New Secrets

News@ nature.com (USA) - In search of lost time

BBC (UK) - Ancient Moon 'computer' revisited

The Guardian (UK) - Mysteries of computer from 65BC are solved

 

Decoding the Antikythera Mechanism 

The size of a shoebox, a mysterious bronze device scooped out of a Roman-era shipwreck at the dawn of the 20th century, off the island of Antikythera, has baffled scientists for years.  

The “Antikythera Mechanism” Research Project - a joint program including Athens University, Aristotle University of Thessaloniki, Cardiff University, the National Bank of Greece Cultural Foundation and Hewlett-Packard  - is holding a major conference in Athens that will take place in Athens today and tomorrow, to present research findings.  

Daily Telegraph (UK): “Ancient Greek computer reveals its secrets 


Haut de page Page précédente

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 03/02/2015