Un … bateau plein de trésors, un impressionnant musée en forme de bateau au Pirée

Le Nouveau Musée des Antiquités Sous-marines du Pirée

Il s’agit du Musée des Antiquités Sous-marines qui sera construit prochainement sur le site de l’ancien silo à céréales au Pirée. Le complexe sera composé de six unités sur dix niveaux. A l’extrémité sud du musée se trouvera le bâtiment des plongées, où une piscine sera aménagée et servira de lieu de formation et d’entraînement.

Six jeunes architectes, Evanghelos Antonopoulos, Thaleia Vetta, Giorgos Gavalas, Maro Riga, Anastasia Stamouli et Maria Pylarinou, ont uni leurs forces et présenté un excellent projet au Conseil des Musées. Plein d’inspiration et d’idées novatrices, une fois réalisé, il unira le port du Pirée avec les antiquités sous-marines. Il s’agit de la proposition qui a remporté le premier prix du concours d’architecture concernant la réhabilitation du bâtiment des silos et ses abords, en Musée des Antiquités Sous-marines sur le «Quai Culturel du Pirée». Unique au monde comme l’a souligné le Conseil.

Une tendance expressionniste inspire la conception de la coque du Musée, qui sera hébergé dans l’un des exemples les plus remarquables de l’architecture industrielle des années ’30 et lieu emblématique du Pirée. Il était en fonctionnement jusqu’en 2010, tandis qu’en 2011 sur décision ministérielle le programme de construction et la pré-étude du Musée des Antiquités Sous-marines avaient été approuvés. L’étude respecte le caractère historique du bâtiment et en conserve d’importantes sections et quelques grues qui seront transformées en salles d’exposition.  

Ce nouvel édifice de métal sera monté au cœur du bâtiment central, laissant libre le rez-de-chaussée. Sa forme rappellera un bateau, la couleur rouge choisie pour le peindre n’est pas le fruit du hasard, les concepteurs ont voulu ainsi évoquer la couleur de la peinture de protection des coques des navires. Sa construction va combler un grand vide et offrira un écrin à plus de 2.000 antiquités sous-marines uniques. Le coût du chantier est estimé à 50 millions d’euros.  

Avec la mise en scène et les techniques numériques le visiteur baignera dans une ambiance marine. L’exposition s’articulera autour de six sections thématiques installées dans un ensemble de six bâtiments comprenant chacun dix niveaux. La première section, d’une superficie de 800 m2, occupera le niveau le plus bas et présentera la relation diachronique de l’homme avec la mer. Dans la deuxième, la vision de l’archéologue-plongeur sera transmise au visiteur au moyen d’une mise en scène novatrice. Dans la troisième, le visiteur accèdera à la salle d’exposition la plus grande avec ses 2.000 m2  qui présentera les trouvailles archéologiques sous-marines les plus importantes avec le port en arrière-plan comme décor naturel. La quatrième section, de 750 m2, sera dédiée au trafic d’antiquités et les confiscations ou les restitutions d’importants vestiges.

La cinquième section, de 500 m2, s’étend sur deux niveaux du convoyeur et de la deuxième grue, elle présente la relation des arts et lettres avec la mer, elle accueillera des expositions et des manifestations. Enfin, la sixième et dernière section, de 1.800 m2, est consacrée au bâtiment et son histoire ainsi qu’à l’histoire industrielle et commerciale du port. La superficie totale du musée avoisine les 12.000 m2.

Les musées installés sur le Quai Culturel du Pirée sont assurés d’un nombre important de visiteurs puisqu’ils sont implantés dans la zone d’accostage des bateaux de croisière.

plus de photos

page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 11/02/2015