Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Pyramide

 

 

La pyramide du régime méditerranéen

 

Cette pyramide symbolisant le régime sain et traditionnel méditerranéen, est basée sur les traditions alimentaires des années 1960 de la Crète, d’une grande partie de la Grèce et du Sud de l’Italie, sa structure a été déterminée par les résultats de recherches nutritionnelles récentes. Ces trois régions et cette période ont été choisies comme base pour sa conception suite à trois constatations :

· Le taux de maladies chroniques était le plus bas du monde et l’espérance de vie était la plus longue à cette époque pour ces populations, bien que les services médicaux fussent limités.

· Les données décrivant les spécificités de ces modèles de consommation alimentaire de cette époque étaient disponibles.

· La convergence des modèles diététiques a été révélée par ces données et par notre compréhension courante d’une alimentation optimale basée sur des études épidémiologiques et des tests cliniques dans le monde.

Des variations de ce régime ont traditionnellement existé dans d’autres régions d’Italie, d’Espagne, du Portugal, du Sud de la France, d’Afrique du Nord (en particulier le Maroc et la Tunisie), de la Turquie, des pays balkaniques et du Moyen-Orient (en particulier le Liban et la Syrie). Le régime est étroitement lié à des régions productrices d’huile d’olive du bassin méditerranéen.

Ces paramètres géographiques et temporels clairement définis, l’expression de régime méditerranéen traditionnel est ici utilisée comme script pour les régimes traditionnels sains de ces régions à cette époque.

Le concept de la pyramide n’est pas seulement basé sur le poids ou sur la teneur en calories des aliments mais sur le respect des proportions et de la combinaison des aliments mais aussi sur le choix des aliments à favoriser pour un régime alimentaire pour des adultes en meilleure santé. La nécessité d’aménagement pour les enfants, les femmes en âge de procréer et les autres groupes spéciaux de population est une voie qui doit être prise en considération dans le futur.

L’objectif principal de ce graphique est de stimuler un dialogue entre les scientifiques, les services de Santé Publique, les organismes liés à l’alimentation et l’agriculture, les organisations gouvernementales et autres communautés afin de démontrer pourquoi les éléments spécifiques et la configuration des régimes traditionnels de la Méditerranée doivent être considérés comme plus sains.

Pour les Américains, les Européens du Nord et de l’Est et d’autres qui souhaitent améliorer leurs régimes, le modèle fournit un cadre agréable au palais et sain pour la santé pour opérer un changement d’habitude alimentaire. Des résultats également positifs peuvent être obtenus soit par l’adoption totale du modèle du régime méditerranéen, soit par une alternance de plats issus de ce régime méditerranéen et de plats diététiques issus d’autres cultures de différentes régions du monde.

Pour les habitants du bassin méditerranéen, cette pyramide constitue une base pour préserver et redynamiser, dans un mode de vie moderne, des traditions vieilles de plusieurs siècles qui contribuent à une excellente santé et à un sens du plaisir et du bien-être qui sont une part essentielle de notre héritage culturel collectif.

Cette pyramide était la première d’une série de développements pour illustrer les bienfaits sur la santé de l’alimentation traditionnelle et les modèles diététiques de différentes cultures et régions du monde. Cette initiative est le résultat d’une conférence présentée sur plusieurs années, « Implications sur la Santé Publique des régimes traditionnels », organisée conjointement par l’Ecole de Santé Publique de Harvard, l’Organisation Mondiale de la Santé/Organisation Alimentaire et Agricole et l’Institut Oldways.

L’ensemble de ces pyramides offre des améliorations non-négligeables au guide édité par le Secrétariat d’état américain à l’Agriculture consacré à cette pyramide, améliorations qui reflètent l’état actuel de la recherche scientifique et épidémiologique dans le monde et la compréhension de ce qui constitue le statut optimal de la nutrition humaine.

Les caractéristiques du régime méditerranéen

Les caractéristiques diététiques de ces régions du bassin méditerranéen qui, dans un passé récent ont connu le taux enregistré le plus bas de maladies chroniques et l’espérance de vie la plus longue, exposées dans le modèle, sont expliquées dans la liste. Les bienfaits sur la santé de ce modèle sont corroborés par la recherche nutritionnelle épidémiologique expérimentale. Les quantités moyennes données sont dans la plupart des cas non fournies, puisque la variation est connue pour avoir été considérable dans ce modèle. Le modèle historique inclut les éléments suivants (les notes entre parenthèses indiquent la perspective contemporaine de santé publique) :

1) Fruits et légumes en abondance, pomme de terre, pain et céréales, haricots et fruits secs

2) Avec mesure des produits en conserve, privilégier le plus souvent possible des aliments saisonniers régionaux frais (pour optimiser l’absorption des micro-nutriments et des antioxydants de ces aliments)

3) Huile d’olive comme source principale de matières grasses en remplacement des autres matières grasses (autre huile, beurre et margarine)

4) La quantité de matières grasses doit être comprise entre 25 et 35 % des calories, avec des matières grasses saturées ne dépassant pas 7 à 8 %

5) Consommation journalière réduite de fromages et de yaourt (à faible teneur en matières grasses de préférence)

6) Consommation hebdomadaire modérée de poisson et de volaille (une recherche récente suggère de préférer le poisson à la volaille) ; 4 œufs par semaine au maximum (y compris ceux utilisés dans les plats et la pâtisserie)

7) Le dessert sera essentiellement constitué de fruits, la consommation de gâteaux sera limitée à quelques fois par semaine

8) La viande rouge sera consommée quelques fois dans le mois (une recherche récente suggère que la consommation de viande rouge doit être comprise entre 340 et 450g par mois)

9) Une activité physique régulière favorise poids idéal, bonne forme physique et bien-être

10) Une consommation modérée de vin au cours des repas à raison d’un verre ou deux par jour pour les hommes et un verre pour les femmes (dans une recommandation récente de santé publique, le vin peut-être considéré comme facultatif)


Haut de page


Remonter ] Aliments traditionnels ] Modèle crétois ] Panorama ] [ Pyramide ] Recettes ] Produits traditionnels ] Débat Gastronomie ] Grèce vinicole ]

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 15/05/2015