Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Régions protégées

 

 

Les catégories de régions protégées en accord avec la législation en vigueur se déterminent ainsi :

a) Parcs Nationaux

b) Forêts Esthétiques

c) Monuments naturels préservés

d) Refuges de Gibier

e) Parcs Marins


Les régions protégées

 

Les lois 860/1976 sur «l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement» et 998/1979 sur la « protection des espaces boisés et des forêts » et la loi 1650/1986 sur la « protection de l’environnement » sont les fondements de la protection de l’environnement naturel et avec l’arrêt 86/1969 sorte de « code forestier », ils constituent la source légale de la protection des forêts.

En 1969, la loi 856/1937 a été intégrée au code forestier (arrêt 86/1969, art.79, 80 et 81) et, par la suite il a été modifié par l’arrêt 966/1971 qui est toujours en vigueur. Il prévoit outre la classification en Parcs Nationaux, la possibilité de la promulgation de deux autres catégories de régions protégées, les Forêts Esthétiques et les Monuments naturels préservés.

Il faut noter que la loi 1650/86 introduit une nouvelle classification des espaces protégés plus complète que celle prévue dans le code forestier.

En accord avec l’article 18 et les critères définis dans l’article 19 les régions protégées se définissent ainsi :

a) régions de protection absolue de la nature

b) régions de protection de la nature

c) parcs nationaux

d) formations naturelles protégées – paysages ou éléments de paysage protégés

e) régions à développement écologique

L’arrêt présidentiel 67/1981, sur la « protection de la flore et de la faune sauvages et la définition de l’action commune et le contrôle de son application » répertorie environ 200 espèces animales et végétales pour lesquelles le ramassage, la capture, la tuerie, la mise en captivité, le commerce et l’exportation sont interdits.

La chasse, la collection, la capture, le commerce et l’exportation d’oiseaux sont rigoureusement contrôlés conformément au décret ministériel 414985/1985, lequel aboutit à l’harmonisation du décret de l’union 79/409 à la législation grecque.

Parcs Nationaux

Histoire

En Grèce, pays à la riche flore endémique, à la faune sauvage et aux biotopes à la beauté incomparable et aux aspects physiognomiques particuliers, les premières mesures importantes concernant la protection de l’environnement ont été prises en 1937 avec la promulgation de la loi 856/1937. Elle prévoyait sur l’ensemble du territoire (à l’exclusion des îles) la fondation de Parcs Nationaux (au maximum 5), régions au régime particulier de protection et qui visait à la protection de la flore, à l’amélioration et à l’augmentation de la faune, à la conservation des formations géomorphologiques, à la protection des trésors naturels, au développement du tourisme et à la réalisation de recherches scientifiques et forestières.

Le premier Parc National a été fondé en 1938 à Olympos et dans le même temps le Parc National de Parnassos a été institutionnalisé.

Les Parcs Nationaux

Les Parcs Nationaux en Grèce sont des zones naturelles revêtant une importance écologique particulière tant par la rareté que par la diversité de leur flore, leur faune, leur géologie, leur sous-sol ou leur eau.

Les conditions de leur classement sont les suivantes :

a) laisser la nature assurer son renouveau écologique sans intervention extérieure

b) maintenir le milieu naturel intact sans aucun programme de développement à des fins esthétiques ou scientifiques

c) offrir des possibilités de divertissement pour le grand public

d) conserver comme réserves biogénétiques et musées vivants d’histoire naturelle pour la promotion de la recherche et de l’éducation

Il existe 10 Parcs Nationaux en Grèce couvrant une superficie totale de 68.732 ha dont 34.378 constituent le cœur des Parcs.

Gorges de Samaria - Aenos - Parnes (Parnitha) - Sounion - Oeti - Mont Parnasse - Pindos - Vikos-Aoos - Prespes -

Chaque Parc National possède ses propres caractéristiques naturelles et écologiques. Ils sont désignés en fonction de la rareté et de l’unicité de leur flore, de leur faune et de leur végétation ou de la grande abondance ou variété de leurs espèces.

Comme par exemple, les Gorges de Samaria qui se distinguent par leur végétation unique et les chèvres sauvages que l’on ne retrouve nul part ailleurs en Europe.

Ou bien encore, le lac de Prespes où l’on dénombre 28 espèces protégées d’oiseaux rares en Europe. Au Mont Olympos, au contraire, on peut trouver 1700 espèces végétales et au Mont Parnes 1000 espèces végétales. La plupart des Parcs Nationaux ont également un riche passé historique et culturel, comme par exemple le Mont Parnassos, avec Delphes et son oracle, ou bien le Mont Olympos résidence des 12 Dieux de l’Olympe dans la mythologie.

Dans les Parcs Nationaux, l’activité humaine est interdite, seule la recherche et l’information y sont autorisées. Le camping, la cueillette et la chasse y sont strictement interdits.

Protection et entretien

La responsabilité de la protection et de l’entretien des Parcs Nationaux revient au Secrétariat Général des Forêts et de l’Environnement Naturel du ministère de l’Agriculture. La Direction compétente des Espaces Forestiers, des Parcs Nationaux et des Forêts de loisirs dirige et contrôle à l’échelon national les services locaux des forêts lesquelles sont compétentes pour la protection et la gestion des Parcs Nationaux.

La gestion est régie par l’arrêt 996/71, lequel préconise que « le Parc National est constitué d’un cœur, dont la superficie minimale est fixée à 1500 ha, et d’une zone périphérique dont la superficie est au moins égale à celle du cœur ». Le cœur du Parc est soumis à de strictes interdictions : pas de fouilles, d’exploitations de carrières, d’industries, d’exploitations agricoles ou forestières, de constructions, de pâturage, de chasse, de pêche ni d’implantations de panneaux publicitaires. Dans la zone périphérique, toutes les activités sont contrôlées par les services forestiers compétents, de façon à ce qu’elles n’aient pas d’effet néfaste sur le cœur, et avec le respect des objectifs de la fondation du Parc.

Chaque Parc National dispose de son propre plan administratif et d’un règlement spécial établis par le ministère de l’Agriculture, qui régissent les actions des services compétents.

Renseignements

Ministère de l’Agriculture

Secrétariat Général des Forêts et de l’Environnement Naturel

Direction des Forêts esthétiques, des Forêts et de la chasse

Service de l’Environnement Boisé, des Forêts Nationales et Forêts de loisirs

(Ippokratous 3-5, Athènes – tél. : 0030210-3637659 – fax : 0030210-3635359)

Forêts Esthétiques

Se classent dans cette catégorie les régions (boisées ou paysages naturels) qui revêtent un caractère esthétique particulier, salubre et touristique, de sorte que soit rendu possible la protection de la faune, de la flore et de leur beauté naturelle. Les mesures qui sont mises en œuvre et appliquées pour la protection, l’organisation et l’amélioration de ces régions sont les mêmes que celles qui régissent les zones périphériques des parcs nationaux, qui sont comme on l’a vu des zones hautement protégées.

Monuments naturels préservés

Il s’agit de régions qui présentent un caractère paléontologique, géomorphologique et historique, mais qui ne peuvent pas être classifiées en Parc National ou en Forêt Esthétique en accord avec les principes de l’arrêt 996/1971. L’appellation « Monument naturel préservé » peut être accordé à des arbres, à des lieux humides et à des espèces végétales rares revêtant une importance botanique, phytogéographique, esthétique et historique. En Grèce, 51 Monuments naturels préservés ont été répertoriés. La plus grande région couvre 550 ha.

 

Haut de page


Remonter ] Protection de l'environnement ] [ Régions protégées ] Positions de la Grèce ]

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 11/02/2015