Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

La vie du lanterniste

 

 

«La vie du Lanterniste»

une histoire racontée par Daphne Rocou

 

du 23 juin au 30 septembre 2014

vernissage le 25 juin 2014 de 18h00 à 21h00

 

à la galerie photographique

La Belle Juliette

92 rue du Cherche-midi - 75006 Paris

 

C’est au centre d’un conte aux couleurs méditerranéennes surannées, entre néo et surréalisme que nous plonge Daphne Rocou avec « La vie du Lanterniste ».

Entre chromos du milieu du siècle passé et références à l’histoire de l’art et au cinéma, la photographe navigue avec ses images entre les époques et les pays, en en mélangeant les symboles, recréant ainsi un monde à part. Un monde où le rêve et la fiction tiennent lieu de passage.

Daphne Rocou nous raconte donc l’histoire d’Angelos Kartsonakis, projectionniste itinérant du milieu du XXème siècle. Il est le protagoniste de ce récit : le « lanterniste ». Après la découverte d’une valise abandonnée, lors de la réfection d’un hôtel parisien, le propriétaire de l’établissement décide de confier le bagage de ce « cinéaste » à la photographe, grecque et fabricante d’images elle aussi.

Remplie de photographies, d’un passeport, d ‘une lanterne magique, d’un carnet de notes et de planches nécessaires au théâtre d’ombres, Daphne Rocou ouvre aujourd’hui cette valise, avant de se lancer sur les traces et les souvenirs de ce mystérieux « lanterniste ». Entre la Grèce, la France et l’Amérique, en compagnie de la photographe, nous menons l’enquête, entre roman, intimité et magie.

« Attention Mesdames et Messieurs, la séance va commencer… »

En clin d’œil au Prix PHPA et au prix Virginie Clement, qu’elle a remporté en septembre 2013,pour sa photo « La legende de Mataroa », Daphne Rocou situe le début de son récit au moment de la restauration de l’Hôtel La Belle Juliette.

 

Daphné Rocou est une photographe grecque base à Athènes. Après des études en littérature, philosophie et cinéma, elle aborde la photographie par le journalisme et s’investit dans les techniques photographiques alternatives. Elle poursuit en parallèle ses recherches sur la création artistique et sur la mise en scène photographique.

La matière principale qui nourrit la photographie de Daphne Rocou est la narration. En recréant visuellement un univers, elle ouvre des portes sur de possibles autres univers, brouille les repères chronologiques et spatiaux. Pour elle, la fiction sert à raviver la mémoire, les souvenirs et l’Histoire. Elle rend notamment subtilement hommage à son pays, la Grèce, auquel elle est sensiblement attachée.

page précédente

 

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 23/06/2014