Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Registre des Médias en ligne

 

 

Publication de la liste des membres du Registre des médias en ligne 

18 avril 2017

Les données des médias en ligne membres du Registre des entreprises de médias électroniques d'information ont été publiées mardi sur le site du ministère de la Politique numérique, des Télécommunications et de l'Information.

Le ministre de la Politique Numérique, des Télécommunications et de l'Information M. Nikos Pappas, se référant, à la question a déclaré : «Il y a quelques instants a été publiée la liste complète des sites d’information en ligne identifiés et certifiés qui constitue le Registre des Médias en Ligne. C’est une étape très importante qui garantit que la publicité de l’État sera publiée sur des sites ayant un nom. C’est une étape très importante vers la transparence et je suis particulièrement ravi qu’il a déjà été adopté par la communauté Internet en Grèce ».

« Dès demain matin, les membres inscrits recevront le logo du Registre qui devra être publié à un point très visible en haut de page du site. Ainsi, le visiteur mais aussi tout intéressé, pourra rapidement savoir si la page qu’il consulte est certifiée et participe au Registre des Médias en ligne » a ajouté le ministre.

L'adresse électronique où est publiée la liste des membres accrédités du Registre est www.emedia.media.gov.gr

La liste, qui compte à ce jour 231 membres, sera actualisée en temps réel. 

 

Présentation du registre des entreprises de médias électroniques

 par M. Nikos Pappas

Athènes - 7 mars 2017

Le ministre de la Politique Numérique, des Télécommunications et de l’Information, M. Nikos Pappas a présenté le 7 mars le Registre des Entreprises de Médias Électroniques.  

Le nouveau service vise à mettre de l’ordre dans le monde anarchique qui régnait dans l’industrie de l’information en ligne, à atteindre la transparence dans le statut de propriété des médias en ligne et dans les relations de travail qui les régissaient, à renforcer le pluralisme ainsi qu’à mettre en œuvre une législation sur l’attribution de la publicité Publique.  

À ce jour, 398 demandes d’inscription ont été déposées. 196 (49,25%) d’entre elles ont été identifiées et pour 202 (50,75%) le processus d’identification est en cours. La répartition géographique des demandes est à peu près égale entre l’Attique-Le Pirée (52,5%) et la province (47,5%). Les membres identifiés sont originaires à 50,5% de province et à 49,5% d’Attique-Le Pirée.  

Les membres identifiés du Registre sont à 53,57% (105 membres) des Personnes Morales, à 33,17% (66 membres) des Entreprises Individuelles et à 13,26% (25 membres) des Personnes Physiques. Ces médias emploient 2.115 salariés dont 1.040 sont journalistes (682 en activité salariée et 358 en activité ponctuelle).  

Le ministre de la Politique Numérique, des Télécommunications et de l’Information, M. Nikos Pappas, a souligné, en ce qui concerne le fonctionnement du Registre : « Il s’agit d’une étape très importante sur la façon dont devrait fonctionner l’information en ligne dans notre pays. Il s’agit de fixer des normes minimales face aux zones grises et au gaspillage de l’argent public».  

M. Pappas a également expliqué que « seuls les inscrits sur le Registre auront accès à la publicité Publique qui est répartie à 70% pour les Médias nationaux et à 30% pour les Médias régionaux. Nous veillerons à l’application de cette répartition grâce à des mesures très précises. En cas de non-respect du pourcentage réservé aux Médias régionaux, l’organisme concerné devra s’acquitter d’une amende dont le montant sera égal au solde du budget publicitaire restant pour atteindre les 30% prévus ».  

Le ministre d’État et Porte-parole du Gouvernement M. Dimitris Tzanakopoulos a déclaré : « C’est un moment historique pour la Presse en ligne dans notre pays. Malheureusement, il aura fallu attendre 2017 pour que nous réussissions à créer le Registre. Heureusement, il n’est jamais trop tard. Le Registre des Entreprises de Médias Électroniques constitue une première étape pour remettre de l’ordre dans l’univers des médias en ligne grecs. Il ne s’agit en aucune manière d’un moyen de contrôler, comme le laissent à penser ceux qui souhaitent conserver les zones grises de l’information. Au contraire, elle vise à sauvegarder le journalisme véritable et objectif ».  

À son tour, le Secrétaire Général à l’Information et la Communication M. Lefteris Kretsos a ajouté que « Les avantages à s’inscrire au Registre sont nombreux et, surtout, essentiels : Accès à la publicité Publique, Mise à disposition gratuite du Service de Repérage de Plagiat (via la Société Grecque de Collecte des Écrits), Coopération dans les programmes de recherche, de formation etc du Centre National de l’Audiovisuel, Accréditation des journalistes ».  

En marge de l’événement, le ministre de la Politique Numérique, des Télécommunications et de l’Information, M. Nikos Pappas, a symboliquement remis au Président de l’Union des Éditeurs en Ligne M. Dimitris Maris et au président de l’Agence Athénienne et Macédonienne de Presse M. Mihalis Psylos leurs cartes de membre du Registre des Entreprises de Médias Électroniques.  

Le Directeur général de la Société Grecque de Collecte des Travaux Littéraires M. Georgios Andreas Zannos a également pris la parole lors de la présentation.

page précédente

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 19/04/2017