Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Héritage

 

 

Un héritage pour la paix

 

L’Olympisme moderne a été conçu par le pédagogue français Pierre de Coubertin, à l’initiative duquel le Comité International Olympique fut constitué, le 23 juin 1894, à l’Université de la Sorbonne, à Paris.

Le Mouvement olympique a pour but de contribuer à bâtir un monde pacifique pour l’Humanité au travers de la valeur éducative du sport. Il réunit les athlètes du monde entier en une grande fête du sport, les Jeux Olympiques. Il promeut la paix, l’amitié, la solidarité et le fair-play. Pour célébrer l’Humanité.

En 1896, Athènes organise les premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne. Un héritage pour la paix est né, semant les graines de la fraternité universelle. Cet héritage grandit dans un siècle troublé et survit aux ravages de deux Guerres Mondiales, unissant toutes les nations dans le sport.

Les jeux Olympiques deviennent des évènements marquants de la créativité et de l’excellence humaines. Ils glorifient des exemples de courage et d’endurance extraordinaires. Ils deviennent la scène où sont célébrées la compréhension mutuelle et la noble compétition.

En 1992, le Comité International Olympique donne une nouvelle impulsion à cet héritage en invitant toutes les nations à respecter la Trêve Olympique.

Les Nations Unies soutiennent cette initiative, en reconnaissant la Trêve Olympique comme étant un instrument unique favorisant la promotion d’une paix globale. Dans une résolution historique, en 1993, la 48e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, invite tous les Etats membres à cesser les hostilités durant les Jeux Olympiques.

En 1994, les jeux Olympiques d’hiver de Lillehammer, Norvège, font renaître l’espoir à Sarajevo, ville meurtrie par un conflit, qui fut hôte des jeux Olympiques d’hiver en 1984. A la suite d’efforts diplomatiques coordonnés, la Trêve Olympique est respectée, offrant ainsi la possibilité à une délégation du Comité International Olympique, conduite par son président Juan Antonio Samaranch, de se rendre dans cette ville et d’exprimer sa solidarité à la population.

Durant les Jeux Olympiques de Nagano, en 1998, la tension dans la région du Golfe Persique est au plus haut. Le respect de la Trêve Olympique, conformément aux résolutions des Nations Unies, permet au Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, d’intervenir pour trouver une solution diplomatique à la crise iraquienne.

En 1999, 180 Etats membres des Nations Unies, un nombre record, sont co-auteurs d’une résolution en faveur du respect de la Trêve Olympique durant les Jeux de la XXVIIe Olympiade à Sydney, Australie.

Le Sommet du millénaire des Nations Unies, tenu à New York du 6 au 8 septembre 2000, avec la participation de plus de 150 chefs d’Etat et de gouvernement, a adopté une déclaration finale du Millénaire, dans laquelle un paragraphe a été consacré au respect de la Trêve Olympique.

Lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de la XXVIIe Olympiade à Sydney, les délégations de la Corée du sud et du nord ont défilé ensemble dans le stade sous un même drapeau.

Ces engagements constituent un pacte renouvelé des peuples et des nations du monde entier en faveur des principes éternels de l’Olympisme. Le défi est de sauvegarder cet héritage pour l’Humanité à l’aube du XXIe siècle.

 

Haut de page

 


Remonter ] Actions ] [ Héritage ] Chronologie ] Institutions ]

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 04/12/2012