Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Autrefois et aujourd'hui

 

 

          

            Dans le passé, seuls les oiseaux pouvaient voler.

            Mais Icare, le premier pilote au monde, réussit à voler grâce à des ailes fabriquées par son père, Dédale. Seulement, les ailes étaient en cire, et le soleil les fit fondre, alors Icare se noya dans la mer, à laquelle il donna son nom : la mer Icarienne.

            Nous, aujourd’hui, nous pouvons voler avec des modèles d’avions ou d’hélicoptères de la plus haute technologie.        

            Mais, dans le passé, les gens apprenaient les nouvelles par les pigeons. Dans les contes grecs, les oiseaux se posaient sur les branches et parlaient même avec des voix humaines.

              Aujourd’hui, nous communiquons dans le monde entier à travers des réseaux digitaux, des systèmes spécialisés, et surtout la technologie de l’information. Ce sont d’immenses pas en avant.

          Or, il y a très longtemps, des marins grecs qui faisaient de la plongée sous-marine près de l’île d’Anticythère découvrirent l’épave d’un bateau. Il en sortirent une sculpture étonnante : l’éphèbe d’Anticythère, tenant un mécanisme curieux. Or, il y a très longtemps, des marins grecs qui faisaient de la plongée sous-marine près de l’île d’Anticythère découvrirent l’épave d’un bateau. 

            Il en sortirent une sculpture étonnante : l’éphèbe d’Anticythère, tenant un mécanisme curieux. Pendant des années, les scientifiques se penchèrent sur l’étude approfondie de cet étrange « bidule ». Ils finirent par conclure qu’il s’agissait là d’un ordinateur portable permettant d’effectuer des calculs astrologiques. C’était peut-être bien le premier ordinateur du monde.

            Maintenant, les ordinateurs et la technologie modernes se sont répandus partout en Grèce.

            En fait, toute découverte commence par un conte de fées, un mythe ou un rêve qui émerge de la sensibilité, de l’imagination ou de la curiosité des gens.

            Par exemple, les Grecs ont conçu un personnage mécanique qui s’appelait Talos et habitait sur l’île de Crète aux temps du roi Minos. Il était très brillant car il était tout en bronze. 

  Une corde pendait de sa tête et lui arrivait aux talons. Trois fois par jour, il faisait le tour de la Crète simplement pour s’assurer que les habitants obéissaient aux lois de Minos. Mais un jour, le robot mécanique rencontra une femme : Médée, et cela lui fit perdre toute sa mémoire.

            À l’heure actuelle, les robots sont conçus pour effectuer des tâches extrêmement dangereuses et monotones. Leur programme électronique est stocké dans leur mémoire.

            À propos de la Crète, sache que c’est la plus grande île de Grèce, la plus au Sud et la plus tropicale.        

             La nature y est à la fois calme et sauvage, remplie de cyprès, cèdres, pins, caroubiers, platanes, palmiers et plantes aromatiques.

             La Crète est habitée depuis au moins 3000 ans, et, où que tu creuses, tu pourrais découvrir une cité antique : Cnossos, Phæstos, Mallia, Zakro, Archanes et Kydonia sont quelques-unes des 90 cités mentionnées par le poète Homère.  

             Les fouilles ont mis au jour des palais impressionnants, des cités-royaumes et de magnifiques oeuvres d’art datant de la préhistoire grecque.

             Les Crétois d’aujourd’hui sont accueillants, patriotiques et courageux. Ils restent fidèles à la tradition, avec leurs danses, leurs chansons et leurs coutumes.

             Je pourrais te parler pendant des heures de la Crète, mais ce n’est pas possible. Je vais plutôt te parler de ce que, moi, Xénios, j’aime sur cette île.

             J’aime les gorges de Samaria, véritable chef-d’oeuvre de la nature. Une fois là-bas, j’enfile mes chaussures de marche et je m’en vais escalader les rochers hauts et abruptes, je bois de l’eau fraîche des sources, et je m’amuse beaucoup quand je rencontre des kri-kri : chèvres sauvages que l’on ne trouve qu’en Crète.           

        Les paysages qui s’offrent à ma vue à chaque virage m’enchantent totalement.

 

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 11/10/2013