Accueil Actualités Communiqués Politique Etrangère Evénements culturels La Grèce en France Grèce Xenios Médias Olympisme Contactez-nous

Xénios et Hermès

 

 

            Tu sais, si tu souhaites avoir des informations plus détaillées, il y a une bonne solution : inviter Hermès.

            Hermès était le messager des dieux et savait toujours comment sortir des situations les plus difficiles. La mythologie raconte qu’il portait des sandales ailées qu’il avait lui-même tissées avec des branches de myrte. Elles le rendaient aussi léger que l’air et le transportaient au dessus des vagues et de la terre.

- Allez Hermès, s’il te plaît, emmène-nous jusqu'à Thessalonique avec tes ailes, et fais-nous découvrir la Tour Blanche, les églises byzantines et les ruines romaines. Aide-nous à percer les secrets de l’histoire de cette ville.

            Laisse-nous à terre un instant, qu’on s’achète un fameux « koulouri » (petit pain au sésame en forme d’anneau) et qu’on allume un cierge à l’intention de Saint Dimitri, le saint patron de la ville.

           Hermès, peux-tu nous transporter dans les airs jusqu'à la Chalcidique ? C’est un paradis sur terre, un endroit où il fait bon se poser et se détendre. Nous observerons les mouettes qui survolent les plages de sable, d’où s’élèvent toutes les langues de la Tour de Babel. 

          S’il te plaît, pourrais-tu nous faire survoler le Mont Athos ? Ce lieu est unique au monde et regroupe vingt monastères byzantins très connus. Ce sont de véritables universités, qui ont alimenté la foi chrétienne et sauvé la tradition byzantine ainsi que des textes de l’époque classique.

          Allons donc admirer les peintures murales des églises, les divines icônes qui peuvent accomplir des miracles, les iconostases et leurs gravures sur bois, les riches bibliothèques et les vêtements précieux couverts de broderies et de fils d’or.            

           Maintenant, descendons un peu vers Météore.

           Je tiens absolument à voir avec toi ces incroyables rochers à pic sur lesquels sont perchés des monastères, comme des aigles dans leur aire. Les moines qui y vivent veulent se rapprocher de Dieu pour mieux lui parler.

            À présent, prépare-toi à découvrir l’ancien oracle, au pied du Mont Parnasse. L’oracle de Delphes, connu dans tout le monde de l’Antiquité, était dédié au dieu Apollon. Là, une prêtresse appelée la Pythie se tenait assise sur un trépied ; elle mâchait des feuilles de laurier et prédisait l’avenir aux gens. À Delphes, de nombreuses fêtes furent données en l’honneur de la musique et de la poésie et beaucoup de compétitions athlétiques s’y déroulèrent.

            Maintenant, laisse-moi te présenter une énorme construction qui fut achevée en 1893 : le canal de Corinthe. Pour éviter aux bateaux de devoir contourner tout le Péloponnèse, on a coupé l’étroite bande de terre qui le reliait au centre de la Grèce et on a transformé l’isthme en canal.

            Si nous continuons, nous arrivons à Épidaure, où se trouve l’ancien hôpital religieux du dieu Asclépios. Les malades venaient lui présenter leurs offrandes, pour qu’il leur donne la guérison. Une fois, un jeune enfant alla jusqu’à lui offrir sa toupie. Les prêtres d’Asclépios conseillaient aux patients de manger du miel, de l’ail et des nourritures saines en abondance et recommandaient l’exercice en plein air.

            L’ancien théâtre d’Épidaure a été très bien conservé. Chaque année, on y joue d’anciennes tragédies grecques et des comédies d’Aristophane. Or, ces soirs-là, les acteurs ne sont pas les seuls à se donner en spectacle : il y a aussi les oiseaux de nuit.

            Non loin d’Argos se trouve Mycènes, célèbre cité préhistorique avec son enceinte cyclopéenne (faite de blocs gigantesques) et ses tombeaux à coupole, en forme de ruche.

            Après les fouilles de 1874, menées par Heinrich Schliemann, on a retrouvé de nombreux objets précieux, notamment des récipients, des bagues, des diadèmes et des masques qui révélèrent la très ancienne civilisation mycénienne.

            Maintenant, que dis-tu d’aller à Mystra ? Ce véritable musée en plein air correspond en fait à une ancienne cité byzantine, devenue aujourd’hui une ville fantôme. Regardons le château qui domine en haut de la colline, et observons l’architecture des églises.

            L’avantage, avec Hermès, c’est qu’il peut nous emmener où l’on veut.

            Demandons-lui donc de nous emmener en Crète, cette île pleine de gaieté et tellement accueillante. Là-bas, les gens mordent la vie à pleine dents et aiment particulièrement danser. La nature y est calme et sauvage, on y trouve des grottes, et la nourriture y est excellente. Jour après jour, les fouilles quotidiennes dévoilent à nos yeux, dans toute sa splendeur, l’histoire de la civilisation minoenne qui incarne la continuité de notre histoire. 

            Tiens, j’ai une autre idée...

Nous pourrions suggérer Hermès de nous montrer la Grèce contemporaine : par exemple, nous faire survoler les autoroutes en construction, longer les voies souterraines ou visiter les grands travaux hydroélectriques de Naxos. Ou encore emprunter toutes sortes de tunnels et de ponts encore inachevés, destinés à favoriser le développement des transports.  

 

Envoyez un courrier électronique à grinfoamb.paris@wanadoo.fr pour toute question 

ou remarque concernant ce site Web 

Copyright ©Ambassade de Grèce - Bureau de Presse et de Communication, Paris, 1999

Conception : Georges Bounas - Réalisation : Marie Schoina

Dernière modification : 11/10/2013